EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Cantonales 2004 en Côte d’Or

Christian Germain, candidat sur le canton de Gevrey-Chambertin

Profession de foi

jeudi 19 février 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article


Bien que novice en politique de terrain, j’ai accepté de me présenter à ces élections cantonales : je le fais dans le canton de Gevrey-Chambertin auquel je suis très attaché pour résider régulièrement depuis une cinquantaine d’années à Messanges dans les Hautes Côtes et je le fais au nom des Verts.

Pourquoi cette candidature ?

La démocratie n’est pas en grande forme. Le coup de vent nauséabond du mois d’avril 2001 a confirmé des tendances profondes et inquiétantes : désintérêt pour la politique, dénigrement des hommes politiques, d’où abstention ou attirance pour des idées simplistes, antidémocratiques, xénophobes et racistes. Il est urgent de revivifier la démocratie (lutter contre le cumul des mandats, innover en matière de démocratie participative locale…). Il faut éclaircir et élargir le paysage politique : droite et gauche ce n’est pas bonnet blanc et blanc bonnet, le PS et les Verts sont capables de travailler ensemble (comme à Dijon, et bientôt à la Région et au Conseil Général !) mais les Verts ne sont pas solubles dans le PS !

Pourquoi avec les Verts ?

Les Verts sont le seul parti de gouvernement résolument à gauche qui dans les fondements même de sa politique intègre une approche globale des problèmes sociaux, économiques et environnementaux et ce à tous les niveaux d’intervention, du local au planétaire en passant par l’Europe : ainsi les Verts trouvent inconséquent de se préoccuper des dégâts de la canicule sans mettre en œuvre une politique résolue de lutte contre l’effet de serre

Pour défendre quoi ?

Bien sûr je défendrai toutes les propositions que les Verts présentent aux électeurs des cantons renouvelables de Côte d’Or. Pour le canton de Gevrey-Chambertin, elles pourront par exemple se concrétiser ainsi,

  • dans la plaine : dépolluer durablement la nappe phréatique dite "nappe-sud" donc pas de subvention à des activités agricoles sur-consommatrices d’engrais ou de pesticide, ni à des installations à risques.
  • dans la Côte : promouvoir des méthodes viticoles respectueuses des sols (lutte contre l’érosion, réduction des intrants chimiques) ; développer le tourisme vert (itinéraires vélo et pédestres de découverte du vignoble) ; valoriser les zones classées NATURA 2000.
  • dans les Hautes-Côtes : mettre en valeur le potentiel touristique (liaisons vélo à partir de la Côte, accueil en gîtes labelisés, circuits vélo, pédestres et équestres), maintenir et développer, une agriculture orientée vers les productions de haute qualité et la préservation des paysages, ainsi qu’un tissus artisanal et commercial vivant ; développer les activités culturelles et sportives (les jeunes ne doivent pas être obligés à de longs déplacements pour les pratiquer).
  • dans tout le canton : organiser les transports en cohérence avec la Région et la COMADI ; le train doit être plus rapide et avantageux que la voiture individuelle pour rejoindre Dijon (développer co-voiturage, navette, et pistes cyclables pour rejoindre les gares)

On ne peut pas compter sur l’actuelle majorité de Droite au Conseil Général pour avancer sur ces sujets. Elle n’a aucune politique cohérente mais procède plutôt par saupoudrages (une pincée de pistes cyclables, 1.7% du budget voiries en 2002, une pincée de filtres à particules sur les bus, …). Sur le plan social, on ne peut que s’inquiéter de l’usage qu’elle peut faire des pleins pouvoirs qui ont été confiés au Président du CG pour la gestion du RMI/RMA puisqu’elle persiste à ne voir en chaque rmiste qu’un assisté, un profiteur ou un allergique au travail.

Les Verts ont été la seule force politique, aux côtés de la population du canton, à s’opposer résolument, et dès le départ, au projet Gammaster. Les Verts sauront faire preuve de la même efficacité pour offrir au canton de Gevrey-Chambertin et à la Côte d’Or un avenir plus écologique, plus démocratique et plus solidaire ! Je m’y consacrerai.


Christian Germain, 54 ans, professeur à l’IUT de Dijon.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon