EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Cantonales 2004

Nicolas Guillemet, candidat sur le canton de Dijon V

Profession de foi

jeudi 19 février 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Ce canton dispose de beaucoup d’atouts car il est économiquement sain et possède un tissu associatif important. La vie culturelle et sportive y est bien présente. Pour ce canton et tout le département, il faut un souffle nouveau porté par des idées nouvelles.

Selon les Verts, respecter l’environnement, ce n’est pas seulement faire attention aux espaces naturels, mais c’est aussi respecter notre habitat c’est à dire s’occuper de ce qui nous entoure (les personnes, le logement, l’éducation) pour améliorer notre qualité de vie et notre avenir. L’écologie politique consiste justement à prendre en compte l’ensemble des êtres vivants : c’est une exigence de fraternité. C’est ensemble (avec les ouvriers, les retraités, les jeunes, les chômeurs ) que nous devons résister à la politique de résignation consistant à laisser faire les choses. Et c’est ensemble que nous devons participer, changer, créer, développer, construire, vivre.

Mon programme consiste notamment à investir dans une ferme-école pour exploiter au maximum la combe à la serpent et familiariser, dès le plus jeune âge, les citadins à la vie des campagnes. Je veux également promouvoir la mixité sociale et aider à l’organisation de fêtes de quartier. Je veux d’autre part, améliorer la qualité de nos rivières afin que le lac Kir et ses alentours deviennent plus attractifs. Nous devons aussi nous investir là où les élus de droite du Conseil Général et Régional traînent les pieds ; Je pense par exemple à l’aménagement des voies vertes ou à la rénovation des logements qui sont essentiels à notre qualité de vie. Tous nos travaux doivent être de Haute Qualité Environnementale avec par exemple l’aménagement de chauffe-eaux solaires dans les habitations collectives extrêmement rentables sous notre climat.

Le Conseil Général est un vieux monsieur fatigué et nous devons y insuffler de la vie et de la jeunesse. Il est vrai que les citoyens de Côte d’Or n’ont pas tous le même poids dans cette instance. Le canton de Dijon V et le canton de Grancey le château par exemple, comptent respectivement 30000 et 1000 personnes ; Malgré cette disparité leurs représentants ont le même pouvoir. Par conséquent cette institution sous-représente les habitants des villes. La taille n’est pas non plus pertinente pour gérer les politiques sociales, de transports ou d’environnement par exemple. Le Conseil Général n’est pas seulement comme certains le pensent une structure administrative distributrice d’aides mais également une collectivité responsable qui peut mettre en place des idées novatrices.

C’est pourquoi, j’ai l’honneur aujourd’hui, de me présenter à vous au nom des Verts, c’est à dire au nom de l’écologie politique. Si j’ai accepté cette mission, c’est que je suis convaincu que la démocratie a besoin de diversité et de renouvellement. Ma candidature s’inscrit donc dans un souci de pluralité et pour un dynamisme de la vie politique. Autrement dit plus les candidats et leurs idées sont divers et moins la démocratie est en danger. Je serai un élu dévoué et ne cumulerai pas les mandats afin de me consacrer au mieux à ma tâche. Je représenterai votre canton tout en gardant une vision générale.


Nicolas Guillemet, 26 ans, est chargé d’étude du groupe vert au conseil régional de Bourgogne.

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon