EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Régionales 2004

Handicap : l’accessibilité doit être au coeur de toute action régionale !

Propositions des VERTS Bourgogne

mercredi 10 mars 2004

Qu’il s’agisse d’urbanisme, de transport, de culture ou d’éducation, à chaque instant, sur chaque dossier, il faut s’interroger pour savoir si l’accessibilité (prise dans un sens très large) pour tous a été envisagée.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Il n’y a pas de standard dans le domaine du handicap. Chaque personne a ses problèmes, et il faut tout mettre en œuvre pour pouvoir répondre à un maximum de situations individuelles. Comme la protection de l’environnement, la politique de la prise en charge du handicap doit être transversale. Qu’il s’agisse d’urbanisme, de transport, de culture ou d’éducation, à chaque instant, sur chaque dossier, il faut s’interroger pour savoir si l’accessibilité (prise dans un sens très large) pour tous a été envisagée.

Trop souvent les élus considèrent qu’il n’y a pas de besoin, qu’il n’y a pas de demande. Ils oublient toutes les personnes handicapées qui restent recluses parce que leur environnement ne leur permet pas de sortir, qui ont renoncé à un combat quotidien pour faire valoir leur droit à la dignité.

Rappelons ce principe de base qui doit servir d’éclairage à toute politique dans ce domaine : Il n’y a pas de handicapés, il n’y a que des situations handicapantes.

Nous ne souhaitons pas dresser ici un catalogue exhaustif des actions à mener, nous entendons seulement fournir quelques exemples concrets :

  • La région aide l’équipement des bibliothèques des petites communes : il faut que ces aides soient obligatoirement assujetties (en dehors des règles d’accessibilités) à l’acquisition de livre en gros caractères, en braille et de livres cassettes.
  • Dans le domaine de la politique de la Ville, il est impératif que les rénovations urbaines s’accompagnent de mise en place de trottoirs abaissés au niveau des passages pour piétons, de feux pour piétons sonores, que les logements de rez-de-chaussée soient équipés et réservés aux personnes handicapées...
  • Inciter la formation des administratifs ayant à faire au public à la langue des signes.
  • Financer des "formations" pour les scolaires où les élèves sont mis en situation de se déplacer par exemple avec un fauteuil roulant pour qu’ils prennent conscience très tôt des problèmes rencontrés par les handicapés.
  • N’octroyer aucune aide au chapitre économique à une entreprise qui ne respecte pas l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés.
  • Faciliter l’usage des transports en commun (matériel roulant accessible, accessibilité des quais de gare...).
  • La formation professionnelle doit être prévue le plus possible en intégration dans les centres ordinaires (beaucoup moins coûteuses). Les économies ainsi réalisées peuvent financer largement un accompagnement individualisé vers l’emploi avec le financement des aides nécessaires.

Pour ce qui est de la dépendance, même si c’est une compétence relevant plus du département que de la région, le Conseil Régional doit, à travers la formation professionnelle, contribuer a réduire le retard dramatique pris dans ce domaine et faire mettre en place les formations spécifiques nécessaires.


Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon