EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Au nom des Verts, Marie Anne Isler Béguin

mardi 18 mai 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Bruxelles, le 17 Mai 2004

MARIE ANNE ISLER BEGUIN

Députée européenne des Verts/ALE Tête de Liste France/Région Est

Au nom des Verts, Marie Anne Isler Béguin demande la vérité sur l’arrêt du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Cattenom

Hier, dimanche 16 mai à 12h00, un nouvel avatar - un câble électrique en feu- est survenu à la centrale nucléaire de Cattenom. A défaut de prévenir les pannes, dysfonctionnements et irrégularités techniques, les dirigeants de cette centrale - on n’ose plus les appeler "responsables" - s’ingénient à détourner les questions embarrassantes, et à désamorcer tout débat des citoyens et des élus sur l’épée de Damoclès radioactive qu’ils continuent de suspendre sur la tête de ces derniers en Lorraine.

Tous les bémols dit et répétés par la direction quant à la gravité de cet accident de dimanche sont détrompés par l’inquiétante décision qui en suivit : la fermeture immédiate du réacteur n°2 !

Pour la Tête de liste Verte pour le Grand-Est, ces faits trahissent le manque de sincérité et de transparence de cette direction, alors que les riverains seraient les premiers concernés - parce que les premières victimes - en cas de nouvel accident hors de contrôle !

Quels dispositifs de prévention ou d’intervention sont prévus ? s’interroge l’Eurodéputée verte. Quelles coordinations avec les élus ? Quelle information à la population ou quelle fourniture d’iodes à leur faveur ? La vérité est qu’aucun scénario catastrophe ou simulation d’explosion nucléaire ne peut traduire son effroyable réalité. Ceci justifie à lui seul la fin de la folie du nucléaire.

Et ce potentiel de dangers qu’est la centrale de Cattenom, avec les menaces de destruction qu’elle entretient pour le Grand Est français et ses voisins européens, exige que toute la vérité et la transparence soient divulguées sur la réalité de l’accident de ce câble du dimanche 16/05. Le contexte en cours du renouvellement des autorisations des rejets d’éléments radioactifs en Moselle, et de la demande d’augmentation des quantités de ces rejets - à laquelle les Verts s’opposent farouchement - entretient la mobilisation et la vigilance de la dynamique écologiste sur ce terrain du nucléaire dans le Grand-Est français.

L’Elue écologiste Isler Béguin n’entend pas laisser l’omerta nucléaire étouffer la voix de la société civile autour de Cattenom.

Marie Anne Isler Béguin

Bureau ASP 08 G 218 60, Rue Wiertz -1047 Bruxelles Tél : +32-2-284.7572 Fax : +32-2-284.9572 e.mail= maisler europarl.eu.int

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon