EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

LA REFORME DES RETRAITES : UN AUTRE CHOIX

vendredi 25 juin 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le système de répartition, solidarité collective entre toutes les générations, quel que soit le milieu d’origine peut être pérennisé : l’augmentation d’un 1/2 point de croissance du PIB dû à la productivité intrinsèque permet de digérer les évolutions démographiques sur les 40 années à venir. La France est un pays riche de ce que tous, nous produisons. C’est la répartition de cette richesse qui est aussi en débat en Europe, au niveau mondial. Nos cotisations (patronales, salariales…) recueillies sans but lucratif, assurent à nos parents, grands-parents de quoi vivre tel que nous le souhaiterions pour nous-mêmes, pour nos enfants, nos petits-enfants, quel que soit leur devenir socio-professionnel. L’argumentaire de Monsieur Raffarin est une tromperie. Il ne s’agit pas d’un choix purement technique. Non, nous sommes dans le processus de l’ouverture au capital de la masse de nos cotisations. Celle-ci, d’ores et déjà, d’un milliard d’euros, irait gonfler les fonds de pensions, les placements financiers à rendement à court terme. Et la garantie d’avoir un complément retraite d’ici 20/30 ans n’est pas assurée : par l’Etat qui se désengage ? les compagnies qui ne sont pas pérennes dans le temps ? La programmation de la paupérisation à partir de 50/55ans est en cours. La solidarité ne peut pas se traduire par le retour à la charité faite aux démunis : elle doit être sociale, économique, culturelle, écologiste. C’est le programme politique traduisant le choix de société des Verts.

Catherine HERVIEU

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon