EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Sentiers et jardins du Grand Dijon

mardi 2 novembre 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Qualité de la ville, cadre de vie sont des concepts largement utilisés pour qualifier tel ou tel projet d’aménagement urbain. En cette période où nous pensons, esquissons ce que sera notre tissu urbain d’ici quinze à vingt ans, il est apparu primordial d’intégrer de façon volontaire la préservation d’espaces naturels (au sens le plus large) dans nos projets. Cette volonté s’est déjà traduite dans le Contrat d’Agglomération Dijonnaise voté au printemps 2002, au travers de quatre fiches thématiques :

  • Protection et mise en valeur des espaces libres d’intérêt d’agglomération,
  • Aménagement des parcs d’agglomération,
  • Cheminements piétons et sentiers de pays,
  • Création de jardins thématiques liés aux cheminements verts.

Ces éléments sont bien entendu aussi un des projets portés par notre Charte de l’Environnement votée et approuvée cette année.

Ce projet fût appelé « ceinture verte » ou « trame verte », mais les termes pouvaient induire une image trop limitative du projet, Sentiers et Jardins du Grand Dijon m’a paru mieux correspondre au projet dans son ensemble. Si l’ objectif prioritaire est bien la préservation des espaces naturels et agricoles de notre agglomération, celui de favoriser la marche dans toute nécessité de déplacements (loisirs, travail, école…) est bien présent dans mon esprit, rejoignant ainsi les objectifs du Plan de Déplacement Urbain.

Aujourd’hui nous avons dépassé la phase diagnostic. Celle-ci consista en un recueil quasiment exhaustif de tous les cheminements divers, de tous les espaces naturels et agricoles et des points remarquables de toute nature, ce commune par commune sur tout le territoire de l’agglomération. A toutes ces communes ont été associées de nombreux partenaires tant associatifs qu’institutionnels. Le diagnostic a été présenté d’une manière globale et validé par tous, nous permettant d’entrer dans une nouvelle phase du projet. Le diagnostic fait, il nous faut maintenant en tirer une synthèse afin d’élaborer le schéma directeur des Sentiers dans un premier temps, les Jardins faisant l’objet d’un traitement ultérieur. Cette étape pilotée par convention par le Comité Départemental de Randonnée Pédestre permettra en parallèle l’édition d’un topo-guide des randonnées dijonnaises. Le schéma directeur devrait être adopté en conseil de communauté en juin 2005.

La nécessaire préservation des espaces naturels passera aussi par d’autres projets (étude en cours sur le devenir de l’ouest dijonnais par exemple), mais ce premier pas a déjà permis quelques avancées : identification de points remarquables dans TOUTES les communes, nécessité d’équilibrer les fréquentations du public afin de soulager l’ouest de cette pression quelque fois « nuisible », besoin d’une trame cohérente afin de pouvoir sillonner l’agglomération à pied par des cheminements agréables, besoin d’une signalétique et d’une communication adaptée etc…Permettre aux randonneurs de pratiquer leur loisir en partant de chez eux sans recours à la voiture pour rejoindre leur itinéraire de randonnée à l’extérieur de la ville, permettre à tout un chacun de redécouvrir sa commune, de découvrir les communes voisines par des sentiers agréables, entretenus et sans véhicules sonores et polluants. D’ici peu, ce sera possible au grand bénéfice de tous.

C DURNERIN

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon