EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

conférence de presse du groupe VERT au Conseil Régional de bourgogne

samedi 25 septembre 2004

Ce vendredi 24 septembre, à 11heures, s’est tenue la conférence de presse de rentrée du groupe VERT au conseil régional de Bourgogne, au siège de la Région, 17 Boulevard de la Trémouille à Dijon.

A l’ordre du jour :

  • Le bilan tiré de ces six derniers mois au sein de la nouvelle majorité du CRB
  • Les projets soutenus par les deux vice-présidents Vert
  • Les attentes du groupe face à l’élaboration du budget 2005 et des politiques à venir du CRB.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Présentation du bilan politique par Wilfrid Séjeau : « Social, environnement et démocratie seront les trois piliers de la politique Verte au conseil régional de Bourgogne. »

En introduction, Wilfrid Séjeau a proposé un bilan des six premiers mois du groupe VERT au CRB. Il note un démarrage positif dans le travail entrepris avec la nouvelle Majorité. Des engagements pris lors de la campagne par la liste d’union de la gauche, et portés par Les Verts, ont d’hors et déjà tenus : gratuité des livres dans les Lycées, boîtes à outils pour les BEP ou constitution d’un fonds pour les sites pollués.

Autre sujet qui tenait à cœur au groupe et qui est depuis longtemps prôné par les Verts : la démarche de démocratie participative. Elle sera très prochainement pris en compte en Bourgogne puisque la Région va mettre en, place, dès le mois de novembre, des réunions publiques dans chaque département pour débattre de la question du Budget 2005 et des effets liés à la décentralisation des compétences de l’Etat.

Pour ce qui est du fonctionnement interne de cette jeune Majorité, Wilfrid Séjeau souhaite toutefois quelques améliorations. Le groupe VERT regrette ainsi le manque de concertation et de dialogue lors de l’élaboration du dernier Budget Supplémentaire La préparation du prochain Budget primitif pour 2005 devra -et semble déjà- tenir compte de ces deux critères indispensables à un bon fonctionnement démocratique.

D’un point de vue général, Les Verts ne se privent pas de faire part de leurs doutes et de leurs désaccords lors des Commissions Permanentes ou en Session Plénière. C’est qu’ils entendent bien susciter une rupture nette avec les pratiques de l’ancienne Majorité. Et ils pèseront de tout leur poids pour influer sur l’ensemble des actions de la Région en participant à la modification des règlements d’intervention qui régissent ces politiques publiques. Social, Environnement et Démocratie seront les trois piliers VERTS lors de ce mandat au conseil régional, afin de soutenir le développement durable en Bourgogne.

Intervention de Philippe Hervieu : « Faire de la Bourgogne un territoire de référence en matière d’économie sociale et solidaire. »

Le VP s’est tout d’abord félicité du dynamisme de la nouvelle équipe de la Majorité pour ce qui est du soutien à l’économie régionale et à la promotion de l’attractivité du territoire bourguignon.

Il rappelle pour sa charge le peu de considération qui avait été porté jusqu’alors à l’économie sociale et solidaire et que celle-ci est considérée aujourd’hui comme une richesse pour la région, un secteur dynamique et un potentiel d’emplois important (avec près de 12% d’emplois induits). C’est donc un travail sur le long terme qui débute mais Philippe Hervieu entend faire de la Bourgogne un territoire de référence en ce domaine. Il s’appuie sur un budget qui devrait être en forte progression dès 2005. Des actions emblématiques seront prochainement mises en place dès que celui-ci sera bouclé. En premier lieu, une consultation régionale mettra en lumière le travail des acteurs et des associations et suscitera une démarche participative en commun. Un comité de pilotage et une plateforme de l’économie sociale et solidaire verront le jour, épaulés par des relais structurant dans les quatre départements ainsi que des nouveaux labels régionaux.

Philippe Hervieu pilote également le groupe de travail aboutissant au lancement du dispositif « emplois tremplins » en 2005.

Intervention d’Alain Cordier : « Le développement durable se fera ressentir sur l’ensemble des politiques de la Région. »

Le VP rappelle les trois compétences de sa mission. Il annonce une nette amélioration du budget à l’Environnement et une montée en puissance des actions en matière d’Energies. La mission de Développement Durable implique quant à elle une transversalité nouvelle entre les services existants ; elle se fera de ce fait ressentir sur l’ensemble des politiques de la Région.

Parmi les priorités défendues par Alain Cordier, ce dernier évoque la défense des espaces naturels et des espaces ruraux. Il rappelle alors le plan d’aide à la restauration du bocage fraîchement lancé par la Région à son instigation. Il a insisté également sur l’importance de retrouver des eaux de qualité en Bourgogne avec l’objectif fixé par l’Union Européenne d’atteindre une bonne qualité écologique des eaux d’ici 2015. Il note la présence assidue des Verts dans les différentes agences de l’eau qui concernent la région. « Le vent, l’eau et le soleil appartiennent à la Bourgogne. »Il insiste sur le potentiel que représentent les énergies renouvelables pour la région : diversifiées, mieux réparties géographiquement et source de plusieurs milliers d’emplois. La maîtrise des dépenses énergétiques alliée à la promotion des énergies renouvelables (avec notamment la hausse des aides aux particuliers pour le solaire thermique ou le soutien au plan Bois Energie) auront aussi comme finalité de démontrer concrètement comment sortir du nucléaire.

Intervention de Stéphanie Modde : « la Bourgogne doit soutenir les métiers liés au respect de l’environnement et à l’aide de proximité. »

Stéphanie Modde membre de la commission Apprentissage, Formation professionnelle et Insertion rappelle que le développement durable sera également pris en compte dans les formations soutenues en Bourgogne. Les filières de défense et de promotion de l’environnement, de l’agriculture Bio ou des énergies renouvelables seront ainsi encouragées. Les besoins de formation en matière d’aides à domicile ou de personnel soignant feront également partie des priorités de ce mandat. La Notion qualitative de l’apprentissage sera inscrite au cahier des charges de la Région. La conseillère Verte entend également veiller à ce que l’équilibre entre les CFA (centre de formation des apprentis) et les Lycées Professionnels soit respecté.

Etaient présents : Wilfrid Séjeau, président du groupe VERT / Stéphanie Modde, membre de la commission Apprentissage Formation professionnelle et Insertion / Alain Cordier vice président du CRB chargé de l’Environnement, des Energies et du Développement Durable / Philippe Hervieu vice président du CRB chargé de la Solidarité, de l’Economie sociale et solidaire et de l’Insertion Professionnelle.

Excusés : Bernard Pesquet et Marie-Claude Colin.


Bureau du Groupe VERT / conseil régional de Bourgogne 5, avenue Garibaldi 21000 Dijon

Tel : 03 80 30 07 12 / Fax : 03 80 44 99 14

e-Mail : lesverts CR-Bourgogne.fr

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon