EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Compte rendu

Conseil municipal du 31/01/2005.

Interventions des élues Vertes.

lundi 28 février 2005

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

L’originalité de ce Conseil municipal ne provenait pas de la qualité des interventions de l’opposition UDF-UMP-UAD-MPF et apparentés (et tous ça pour seulement 13 élus !) mais par la retransmission en direct via Internet ! En effet, cette petite nouveauté s’inscrit dans la politique de la démocratie participative et des nouvelles technologies. Cela permet d’attirer un nouveau public sans que ce dernier se déplace et nous ne connaîtrons les résultats de l’audimat que plus tard.

Outre cette innovation technologique, ce Conseil retient l’intervention de Catherine Hervieu sur les dossiers de la carte scolaire et du PDE (Plan de Déplacement d’Entreprise) et de celle de Christine Durnerin sur les subventions et sur la modification du plan de déplacement du réseau Bocage.

Concernant la carte scolaire, Fançois-Xavier Dugourd a demandé le report de l’avis du CM sur le projet de carte scolaire de l’Inspection Académique, se basant sur l’arrivée le soir même du Conseil du rapport. Mais cette démarche n’a pas abouti et la droite a dû voter dans le même sens que la majorité de gauche. Cette carte scolaire se caractérise notamment par des fermetures de classes en ZEP. Vous pourrez lire sur le site des Verts 21 l’intervention de Catherine Hervieu pointant la difficulté ainsi accentuée d’une scolarisation de qualité des plus fragiles : enfants handicapés, enfants en difficultés d’apprentissage…

Concernant le PDE (Plan de Déplacement d’Entreprise), il était temps que la municipalité se dote de ce plan de déplacement afin de rester dans la ligne de mise en valeur des transports alternatifs à la voiture. Ce plan ne comportant que les employés de la mairie, Catherine Hervieu est intervenue pour que les élus soient impliqués concrètement dans cette volonté de polluer moins :

« Monsieur le Maire, chers collègues, Le groupe des élus Verts tient à souligner l’importance de l’action engagée pour la mise en place d’un PDE propre aux services municipaux. En effet, nous ne pouvons pas en tant que représentants de nos concitoyens les inciter au changement de comportement sans que la collectivité, en tant que telle, n’y participe activement.

Par ailleurs, à l’aune de la vitesse de dégradation de notre environnement et notamment de celle de la qualité de l’air, il était plus que temps que cette action s’engage : notre ville doit tendre vers l’exemplarité. Même si nous savons que ce n’est pas simple : la complexité administrative et les résistances culturelles, voire politiques freinent sans doute les actions, fussent-elles symboliques, dans ce domaine.

Chaque employé de la ville a reçu un questionnaire pour faire l’état des lieux déplacements domicile/travail, et il est dommage que les élus n’aient pas reçu le leur. L’exemplarité du futur PDE doit être porté par tous : employés comme élus.

Et pour répondre à d’éventuelle frilosité à s’engager dans ce processus, je tiens à rappeler qu’en matière de déplacement dans notre ville, la volonté affichée de sortir du tout-voiture avec la mise en place des voies vélos/bus, des zones 30, du maillage du grand Dijon par le réseau Divia, avec le souhait de limiter la circulation des véhicules les plus polluants… avec toutes ces actions, notre municipalité a créé un contexte des plus favorable à la mise en place de ce PDE.

Et soyez assuré, Monsieur le Maire, que les élus Verts y apporteront leur contribution active. »

Concernant les subventions, il s’agissait de rappeler aux membres du Conseil que le groupe ne pouvait voter une subvention parmi toutes celles accordées. Il s’agissait de la subvention pour le quatrième rallye Dijon-Côte d’Or. En revanche, Véronique Thyebault qui ne nous lasse pas de nous surprendre n’a pas voulu voter la subvention d’une association nommée Greze Association. Cette association regroupe des jeunes ayant la volonté de faire connaître à un large public les danses dites urbaines. La dernière fois, son refus était basé sur le nombre de fautes d’orthographe contenues dans la demande de subvention. Cette fois, dans son manque de croyance dans leur action…

En dernier lieu, la prise de parole de Christine Durnerin sur le dossier de restructuration de l’environnement circulatoire de l’hôpital du Bocage. Cette prise de parole faisait suite aux plaintes formulées par Yves Japiot sur le manque d’informations concernant cette restructuration. Elle a permis de rassurer monsieur Japiot que les membres hospitaliers avaient eu les mêmes informations que lui et qu’ils s’en sortaient très bien pour les comprendre.

Outre ces interventions, deux points du Conseil municipal furent importants :

  • La manifestation des employés de nuit du CHU sur la restructuration des services de nuit qui comme d’habitude (hélas !) se traduit par une baisse des effectifs ;
  • La demande de création d’un réseau métropoles Rhin-Rhône comprenant Dijon, Besançon, Mulhouse, Montbéliard et Belfort : cela (re)pose la question de la branche est du TGV, voire celle de la branche Sud si cette métropole intégré Chalon-sur-Saône, et celle de la branche ouest.

Les élu(e)s Vert(e)s restent attentifs à cette question.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon