EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Valduc et les lichens radioactifs

mercredi 18 juin 2003

Dans le cadre des études de radioactivités menées par la SEIVA (structure d’échange et d’information sur Valduc), une analyse des taux de tritium sur les lichens vient de s’achever (printemps 2001).
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les résultats sur les échantillons proche du Centre sont élevés, de l’ordre du millier de becquerels par kilogramme de lichen sec alors que les valeurs hors zone contaminée oscillent entre 1 et 2 Bq/kg ; Les Verts ont pris connaissance de ces résultats et remarquent une fois de plus, que l’industrie nucléaire n’est pas aussi propre que ses défenseurs veulent parfois nous le faire croire. Les récents progrès vers un peu plus de transparence sont d’ailleurs en grande partie, le fruit du combat des écologistes et nous constatons aujourd’hui combien cela était nécessaire. Le CEA émet aujourd’hui dans l’atmosphère 241 tBq par an (en 2000) : à titre de comparaison, les usines de COGEMA La Hague ont rejeté en 99, 80 tBq de tritium. Nous sommes donc encore loin d’une activité anodine pour notre environnement. Si des écarts entre les résultats de la SEIVA et ceux du CEA existent pour cette dernière campagne d’analyse, nous laissons le soin à la SEIVA elle-même d’en faire l’analyse. Valduc continue d’être un lieu de stockage de déchets nucléaires (1500 m3 de déchets tritiés y sont entreposés)

La négation du risque lié aux faibles doses est pour nous inadmissible et nous continuerons à protester contre la désinformation


Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon