EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil municipal du 26 septembre 2005

Voeu de soutien à Ingrid Betancourt

Proposé par le groupe Vert

lundi 10 octobre 2005

Un vœu de soutien à Ingrid BETANCOURT et à son combat en faveur d’un Etat de Droit en Colombie, proposé par le groupe Vert, a été adopté par le conseil municipal du 26 septembre 2005.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article


Le 23 février 2002, Ingrid BETANCOURT, sénatrice, candidate à l’élection présidentielle en Colombie, et sa directrice de campagne Clara Rojas ont été enlevées.

Une des priorités de l’engagement d’Ingrid BETANCOURT est fondée sur la lutte implacable contre la corruption liée à l’existence des cartels de la drogue.

Élue députée en 1994, puis sénatrice en 1998, elle échappe à deux attentats, et doit, pour des raisons de sécurité, s’éloigner de ses enfants.

Candidate à la Présidence de la République Colombienne, elle a été enlevée le 23 février 2002, par les Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes (FARC) lors de sa tournée électorale.

La Colombie connaît de tristes records comme celui des syndicalistes et des journalistes assassinés. Pays en état de guerre, son armée ne contrôle qu’une partie du territoire quand elle n’est pas partie prenante avec les narco-traficants, et de fait sa structure sociale est profondément minée par le commerce de la drogue. Les inégalités économiques et l’incapacité de l’Etat à remplir ses obligations indispensables à la survie des populations, sur le plan de la santé, de la sécurité, de l’éducation ne permettent pas à la majorité de la population de vivre dans des conditions acceptables. A ce jour, le peuple colombien, pris en otage au milieu de conflits d’intérêts se traduisant par une violence radicale, peut difficilement organiser une alternative.

La Ville de Dijon, au regard des valeurs qu’elle porte, se doit de manifester sa solidarité à ces deux femmes et leur famille : il s’agit de la lutte contre la corruption, pour la démocratie et les droits de l’homme. Cela nous concerne tous en permanence.

La Ville de Dijon décide :

  • d’accrocher les portraits d’Ingrid Betancourt et Clara Rojas afin de faire connaître leur visage à la population dijonnaise d’une part et jusqu’à leur libération d’autre part ;
  • de faire citoyenne d’honneur de la Ville de Dijon Ingrid Betancourt en regard du combat difficile qu’elle a délibérément choisi de mener en faveur du peuple colombien ;
  • de porter cette information à la connaissance de : - Monsieur l’Ambassadeur de Colombie, Mr Miguel GOMEZ-MARTINEZ ; - Monsieur Jacques Chirac, Président de la République ; - Monsieur Dominique de Villepin, Premier Ministre ; - Monsieur Christian Poncelet, Président du Sénat ; - Monsieur Jean-Louis Debré, Président de l’Assemblée Nationale ; - Monsieur José Manuel Durao Barroso, Président de la Commission européenne

afin que, dans leurs responsabilités respectives, ils puissent œuvrer en faveur de la libération d’Ingrid BETANCOURT et de Clara Rojas.

Le groupe des élus Verts.



Voir aussi :

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon