EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil municipal du 7 novembre 2005

A propos du voeu de défense du service public EDF déposé par le PC

Intervention du groupe Vert

dimanche 13 novembre 2005

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La politique d’EDF impulsée par l’Etat depuis 1946, vous le savez, ne nous satisfait pas du fait de la production d’électricité d’origine nucléaire. Soulignons qu’elle correspond actuellement à 7 % de l’ensemble des besoins énergétiques du pays : cela relativise, vous en conviendrez, les propos récents de Thierry Breton sur l’impérieuse nécessité de relancer le nucléaire, via l’EPR et ainsi la France saurait passer le cap de la crise énergétique grâce au nucléaire ! La privatisation de l’entreprise ne rassure pas : quelles garanties sécuritaires dans la production et la gestion des centrales alors que celles-ci sont souvent sous-traitées - déjà - avec du personnel dont la qualification et l’organisation de travail ne sont pas en adéquation avec la spécificité de cette production ? La privatisation d’EDF n’apporte évidemment aucune garantie quant à une sortie du nucléaire -qui sur 20, 30 ans est possible- et bradera à terme les savoir-faire professionnels des travailleurs d’EDF.

Les Verts ont aussi une autre raison, très pragmatique, de s’opposer à la privatisation d’EDF. En effet, le gouvernement envisage de donner la gestion des centrales nucléaires à des intérêts privés. Ceux-ci, n’en doutons pas, en tireront des bénéfices conséquents du fait de l’allongement de la durée de vie de ces centrales. Par ailleurs, ce même gouvernement laisse aux contribuables les conséquences du démantèlement des trop vieilles centrales et de la gestion des déchets. Les spéculateurs et autres actionnaires auraient les bénéfices liés à la consommation et ses tarifs ; les citoyens qui n’auront jamais été réellement consultés auraient alors les charges financières du fonctionnement du parc des centrales. Celles-ci reposeront aussi sur les générations futures. La Cour des Comptes les estime à 100 milliards d’euros pour le parc existant, sans même l’EPR !

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, les Verts souhaitent intégrer au voeu proposé par nos collègues communistes, une cinquième proposition : « exige la prise en compte de toutes les conséquences du choix du nucléaire par un même et seul service. Et seule la puissance publique peut assumer cette mission ».

Pour le groupe des élus Verts,Catherine Hervieu


Le voeu adopté :

EDF et GDF ne doivent pas être privatisés

Après le vote du 9 août 2004 à l’Assemblée Nationale transformant l’entreprise publique en société anonyme le gouvernement veut privatiser GDF et EDF.

Le premier ministre tente d’habiller la privatisation d’EDF de la signature d’un contrat de service public. Celui-ci n’apporte rien de plus que les obligations légales.

Le premier électricien d’Europe, qui a réalisé 2,5 milliards d’euros de bénéfices nets pour le seul premier semestre, peut, soutenu par l’Etat, asseoir son développement sur ses capacités propres, sans se soumettre aux critères des marchés boursiers et des actionnaires. EDF a besoin d’un projet industriel ambitieux, reposant sur des coopérations euopéennes pour relever le défi de l’approvisionnement permanent de tous en électrcité, à des coûts abordables dans des conditions environnementales et de sécurité optimales.

EDF est une entreprise performante, d’une efficacité remarquable notamment en matière de sûreté, avec une responsabilité sociale assumée en toute circonstance, c’est chacun s’en souvient la formidable mobilisation de ses agents et retraités l’hiver 1999 pour réparer dans les délais exceptionnellement courts, les immenses dég^ts des deux tempêtes qui ont frappé notre pays.

Le conseil municipal de Dijon se prononce :

  • contre la privatisation engagée avec l’ouverture du capital ;
  • demande au gouvernement d’assurer la défense et le renforcement d’un service public de l’énergie durable et au service de tous ;
  • soutient les actions engagées par le personnel avec les fédérations syndicales, de nombreux élus locaux ;
  • exige le retour à de véritables services publics qui réorientent l’argent vers les besoins humains dans l’intérêt des usages et des personnels ;
  • exige la prise en compte de toutes les conséquences du choix du nucléaire par un même et seul service. Seule la puissance publique peut assumer cette mission. [amendement des Verts]
Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon