EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Bulletin des élus Verts n°14, janvier 2006

Conseil de quartier : la démocratie participative en éveil

Sophie BOUCHARD-STECH

samedi 21 janvier 2006

Sophie Bouchard, présidente de la commission de quartier du Centre-Ville, nous fait parvenir régulièrement des nouvelles de cette commission avec parfois des essais de démocraties participatives plus aptes aux idées des Verts.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

C’est une expérience inédite qui s’est déroulée lors de la commission de quartier du centre ville du mois de Juin 2005. A l’occasion d’un débat sur la Place Grangier, non seulement les membres de la commission de quartier étaient présents, mais également les riverains, spécialement invités pour l’occasion.

Il s’agissait de présenter à la commission de quartier "Centre Ville" un projet de réaménagement d’une partie de la Place Grangier (partie basse du parking) pour en faire un espace dit de "jardin".

L’idée était de faire plancher les membres de la commission de quartier "Centre Ville", avec la participation des riverains, sur un projet, chiffré par les services, mais non encore abouti et qui n’avait pas encore été soumis au Conseil Municipal.

La discussion a été menée sur la base d’un plan proposant :

  • La conservation de tous les arbres
  • La création d’une jardinière a la place des escaliers
  • La rénovation des bacs et jardinières existants
  • La création d’un nouvel espace vert à l’angle de la rue des Godrans
  • Le changement du revêtement (impraticable avec les pavés anti rollers)
  • L’installation de bancs

Un véritable débat s’est instauré que l’on peut résumer ainsi :

  • Certains riverains ont demandé que l’espace soit dédié uniquement à l’usage de jardin et que les camelots n’utilisent plus cet espace les jours de marché (le plateau piétonnier continuant à les accueillir).
  • Certains riverains ont demandé plus d’espaces verts, voir du gazon (ce qui est techniquement impossible car la dalle du parking ne peut supporter qu’un poids de terre réduit).
  • Certains riverains ont demandé une attention particulière sur le revêtement afin d’éviter la circulation de rollers.
  • Certains riverains ont demandé la fermeture du jardin, tel un square, invoquant des raison de sécurité compte tenu de la présence de SDF.
  • Les membres de la commission de quartier ont, sur ce point, exprimé un avis contraire, considérant que cet espace devait rester ouvert, conserver son caractère de Place et permettre la circulation des citoyens.

A la suite de cette commission de quartier, il a été décidé de soumettre à nouveau le projet à la sagacité des services afin de tenir compte des remarques nombreuses et variées.

Il n’est pas certain que ce projet aboutisse dans la mesure où les demandes sont assez contradictoires et où le projet final pourrait ne pas emporter l’adhésion de tous.

Néanmoins, les premiers enseignements de cette expérience sont les suivants :

  • Les riverains ont une approche très concrète du projet, multipliant à la fois les critiques et les suggestions sur la proposition de "jardin".
  • Les membres de la commission de quartier ont un rôle d’équilibrage, leur position étant beaucoup plus nuancée par rapport aux suggestions de certains riverains.

Ce fut donc une expérience enrichissante qui n’a pas manqué d’éveiller la conscience des Dijonnais sur les potentialités de la démocratie participative.

Sophie BOUCHARD-STECH

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon