EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Bulletin des élus Verts n°14, janvier 2006

Mon cher Jacquemart...

Par Jacqueline

samedi 21 janvier 2006

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La lecture assidue de tes « potins » m’incite à penser que tu manques un tant soit peu d’humour. Pourtant il me semble qu’à longueur de colonnes tu exerces le tien (pas toujours en finesse) sans précaution aucune envers tes cibles. Ai-je touché juste que tu ais cru nécessaire, dernièrement, de te justifier aussi longuement ?

Depuis quelques dizaines d’années, je sens que tu tourne « vieux ronchon aigri manquant d’humour ». J’ai du mal à m’y faire, aussi pour t’inciter à une observation un peu plus fine de notre monde tel qu’il tourne, et essayer de te rendre d’un commerce plus agréable, je vais, moi aussi prendre l’habitude de te donner mon point de vue .

Beaucoup de tes chroniques portent sur des problèmes de stationnement. Essentiellement sur tous les procès verbaux « injustifiés » dont seraient victimes les automobilistes à Dijon. Je ne remettrais pas en cause la véracité des faits que tu rapportes, par contre je m’interroge sur le sens de tes propos. Jamais je n’ai lu sous ta plume quoique ce soit portant sur les raisons d’une politique de stationnement, sur les raisons d’un code de la route. Peut-être est-ce parce que tu n’as jamais su regarder dans une lorgnette autrement que par le petit bout ? Je pense que ta façon de présenter les choses participe de la défense de l’intérêt individuel au détriment de l’intérêt général. Et que cela n’aide pas tes lecteurs à situer l’un par rapport à l’autre.

Quel sens à pour toi le Code de la Route ? Un ensemble de contraintes destinées à t’empêcher de circuler comme bon te semble sans souci des autres ou un ensemble de règles destinées à permettre à TOUS de pouvoir circuler en sécurité et dans le respect de l’ autre ? Je ne suis pas si sûre que la deuxième proposition soit celle qui te corresponde le mieux…

Pourquoi a-t-il fallu réguler le stationnement, surtout dans les centre-villes ? Pour « racketter » les automobilistes sans se poser plus de questions, ou pour permettre à TOUS de stationner à tour de rôle sur un espace public contraint ? Définir des zones de stationnement interdit : c’est pour le plaisir pervers de faire tourner comme des bourriques les automobilistes à la recherche d’une place ou c’est simplement permettre aux autres (non-automobilistes) de pouvoir EUX aussi se déplacer comme ils l’entendent ? J’ai l’impression que tu privilégies le plus souvent l’approche individualiste des problèmes. N’est ce pas là ce qu’on appelle une approche démagogique ? Entretenir dans l’esprit de tes lecteurs que l’intérêt individuel passe avant toute autre considération, n’est ce pas cautionner d’une certaine façon tout comportement égoïste ?

Quel sens y-a-t-il à s’offusquer des déjections canines sur les trottoirs, des containers poubelles jamais rentrés, des déchets volumineux abandonnés ici ou là, des actes de vandalismes sur le mobilier urbain, etc…si on excuse les automobilistes de leurs infractions ? A mon sens il s’agit du même type de comportement peu respectueux à l’égard des autres. L’origine de ces actes peu citoyens étant la même : nous ne savons pas ce qu’impose comme droits et devoirs le fait de vivre ensemble dans la même société. Et je crains que tu n’aides guère à améliorer les choses de ce point de vue.

Jacqueline

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon