EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Contre le nouveau projet de loi "Sarkosy" sur l’immigration

Création du Collectif "Uni-e-s contre une immigration jetable" de Côte d’Or

Soutenu par : LDH, MRAP, LCR, Ras le Front, ASTI, CIMADE, PC, PRS 21, LICRA et Les Verts

mardi 25 avril 2006

Le ministre de l’Intérieur présente un nouveau projet réformant une fois encore ce qu’on appelle désormais le CESEDA (Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) parachevant l’œuvre de dénigrement des étrangers accomplie jusqu’ici en les stigmatisant une nouvelle fois comme les principaux responsables des problèmes auxquelles notre société est confrontée.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article


UNI-E-S CONTRE UNE IMMIGRATION JETABLE : Collectif Côte d’Or

« La lutte contre l’immigration irrégulière est l’une des priorités de la politique du gouvernement". C’est ce que réaffirme un texte officiel récent. On croyait cette disposition réglée par la très importante loi que le gouvernement avait fait voter en novembre 2003 qui a profondément durci "l’entrée et le séjour des étrangers en France". Tous les jours nous en constatons les effets.

Sans qu’aucun bilan ne soit tiré des conséquences de la loi du 26 Novembre 2003, elle semble déjà insuffisante puisque le ministre de l’Intérieur présente un nouveau projet réformant une fois encore ce qu’on appelle désormais le CESEDA (Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) parachevant l’œuvre de dénigrement des étrangers accomplie jusqu’ici en les stigmatisant une nouvelle fois comme les principaux responsables des problèmes auxquelles notre société est confrontée.

Mais cette fois-ci il va jusqu’à l’inhumain en niant de façon radicale des droits fondamentaux de la personne....Et sans même attendre le vote du nouveau texte, le ministre de l’Intérieur vient de prendre de nouvelles mesures règlementaires introduisant un élément de brutalité supplémentaire dans le sort réservé aux étrangers.

Toutes les associations qui ont eu à connaître la situation faite aux étrangers ont constaté le sort plus qu’éprouvant fait aux étrangers et aux demandeurs d’asile.

A Dijon comme partout en France nous avons assisté au durcissement des pratiques préfectorales dans des conditions parfois douteuses....,tout cela en raison de la mise "sous pression" des fonctionnaires chargés de l’accueil, sommés par leur ministre de "faire du chiffre". »

Les mariages d’étrangers sont devenus très difficiles, une pratique généralisée de suspicion s’étendant des mairies au parquet et à la préfecture.

Il est difficile de ne pas penser aux pires moments de notre histoire...

Le nouveau credo gouvernemental « en finir avec l’immigration subie pour promouvoir une politique d’immigration choisie » emploie des moyens sans concession :

  • Empêcher les conjoints de français, les parents d’enfants français, les membres de famille prétendant au regroupement familial de faire valoir leur droit, déjà étroitement encadré, à mener une vie familiale normale
  • Réglementer une immigration de travail, jetable et corvéable à merci, en fonction des seuls besoins de main d’œuvre. Cette disposition complète dans la même cohérence la réforme en cours du Code du Travail entreprise par le CNE et le CP avec pour conséquence outre la rupture du contrat de travail sans motif le retour au pays d’origine !
  • Hiérarchiser les différentes catégories d’étrangers

Avec ce texte, demain, les étrangers qui ont difficilement construits leur vie parmi nous seront condamnés à la clandestinité perpétuelle, confrontés à l’arbitraire de l’administration et des élus municipaux.

Uni-e-s contre une immigration jetable, qui rassemble à ce jour plus de 150 organisations entend se battre avec force contre cette réforme qui réduit l’étranger à l’éventuelle utilité de la force de travail qu’il représente, violant voire niant les droits à valeur constitutionnelle attachés à sa personne.

A Dijon comme partout en France, nous appelons tous ceux que ce projet de société révolte à le rejoindre.

Signataires  : LDH, MRAP, LCR, Ras le Front, ASTI, CIMADE, Les Verts, PC, PRS 21, PS, LICRA

[avril 2006]


Réunion publique du Collectif le mercredi 10 mai 2006 à 20h à la salle Camille-Claudel aux Grésilles à Dijon.

PDF - 79.2 ko
le tract

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon