EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Bulletin des élus Verts n°15, mai 2006

Editorial

Jean-Patrick MASSON

jeudi 1er juin 2006

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

A l’heure où ces lignes sont écrites le CPE vient de voir son épilogue. Une double démonstration a été faite à cette occasion. Celle de l’obstination et de l’aveuglement d’une droite pour qui le libéralisme est l’alpha et l’oméga. Celle de la capacité de mobilisation des plus jeunes mais aussi de l’unité des syndicats et des organisations étudiantes et lycéennes.

Plusieurs dossiers d’une importance majeure pour notre agglomération continuent de nous mobiliser, élus et militants dont celui des transports. En effet, les décisions prises au sujet de la LINO, du TGV et de l’aéroport, en cette année 2006 auront des conséquences sur l’aménagement de l’agglomération, sur les finances publiques (locales, régionale). Les Verts suivent ces dossiers et leur évolution depuis des années en y apportant leur contribution afin d’améliorer les projets initiaux.

La LINO à 2x2 voies portée par l’Etat - qui fait ici encore preuve de son obstination - doit voir son premier coup de pioche avant fin 2006. Les Verts ont toujours su être mobilisés aux côtés des populations. C’est de cette action qu’est né le projet à 2x1 voie non évolutive, scénario qui permet de tenir compte de la situation actuelle des déplacements tout en évitant une nouvelle autoroute urbaine.

La ligne TGV Rhin-Rhône est un dossier de longue haleine. Dès 1992, les Verts des trois régions concernées ont su être unis et mobilisés pour faire de celui-ci un projet ayant le moins d’impact possible sur l’environnement mais aussi pour obtenir que la gare de Dijon soit la plus près possible du centre-ville. Le choix de Porte Neuve comme future gare TGV est porteur de l’intermodalité que nous appelons de nos voeux.

L’aéroport de Dijon-Longvic enfin dont le sort pour les 10 à 15 ans à venir sera fixé le 18 mai lors d’un conseil du Grand Dijon. En effet, les conseillers auront à se prononcer sur l’octroi d’un crédit de 5 millions d’euros pour travaux (réfection de la piste et son agrandissement) et un engagement de participation au déficit de fonctionnement (sic) pour au moins jusqu’en 2013. Le Conseil Régional a engagé sa part de 5 millions d’euros, les élus Verts votant contre. Il nous faut donc faire preuve de conviction, persuader nos collègues du Grand Dijon, informer les populations de l’Est dijonnais. Leur mobilisation est essentielle pour qu’elles se fassent entendre auprès de leurs élus qui devront alors relayer leurs préoccupations quant à ce projet d’extension d’activités aériennes.

A travers ces trois dossiers, c’est la question de l’organisation des transports et des déplacements qui est posée. L’augmentation des gaz à effet de serre dû essentiellement aux transports utilisant le pétrole, le renchérissement inéluctable des énergies fossiles (pour cause de finitude des ressources et de tensions internationales), sans parler de la pollution de l’air induite par ces transports, sont autant de paramètres incontournables dans l’élaboration de ces dossiers.

Que les « décideurs » n’aient pas encore le réflexe d’en tenir compte soit, qu’ils traitent avec condescendance, voire avec cynisme ces argumentaires est pour le coup problématique à l’aune des enjeux énergétiques et environnementaux qui se profilent déjà.

A partir de l’état dégradé de la planète, les Verts ont l’ambition de contribuer aux solutions, aux alternatives permettant d’y faire face. Mobilisations et unité d’actions, comme à travers de ces 3 dossiers, doivent nous mener au succès et surtout porter l’espoir d’un monde meilleur.

Mots-clés : ,
Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon