EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Communiqué de presse - 29 mars 2007

OGM : les décrets qui tuent le débat démocratique !

Catherine Hervieu, porte-parole des Verts de Côte d’Or

dimanche 1er avril 2007

En fixant par décret les règles de coexistence entre cultures génétiquement modifiées et cultures traditionnelles, le gouvernement a signifié son refus du débat démocratique.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Jacques Chirac avait commencé son mandat présidentiel, en 1995, en relançant les essais nucléaires dans le Pacifique, il le termine en ouvrant les portes de la contamination généralisée de l’environnement par les OGM. Effectivement, le président aussi regarde ailleurs…

En fixant par décret les règles de coexistence entre cultures génétiquement modifiées et cultures traditionnelles, le gouvernement a signifié son refus du débat démocratique. Ces décrets court-circuitent notamment l’Assemblée Nationale qui devait, à la suite du Sénat, examiner la transposition de la directive européenne 2001/18 relative aux essais en plein champs et aux cultures commerciales d’OGM. Sans doute parce que de nombreux députés avaient manifesté leur intention de refuser un texte particulièrement laxiste qui, en favorisant une large dissémination, condamnait l’agriculture biologique et paysanne.

Le lobby des semenciers qui veulent vendre leurs produits avant les semailles a été encore une fois très fort. 82% des français sont pourtant hostiles aux OGM. Ceux-ci n’apportent aucune plus-value ni pour la protection de l’environnement, ni pour les consommateurs. De plus, les risques pour la santé humaine ne sont pas correctement évalué. Pire, un article récent publié dans la revue Archives of Environmental Contaminantion And Toxicology estime que les OGM sont toxiques pour le foie et les reins des rats.

Les Verts et leur candidate à l’élection présidentielle, Dominique Voynet, demandent l’arrêt immédiat des cultures OGM en plein champ.

De même, nous demandons que les poursuites contre les faucheurs volontaires soient suspendues car leurs actes relèvent de la salubrité publique.

Nous soutenons et encourageons les maires qui ont pris des arrêtés déclarant leur commune sans OGM. La lutte contre les OGM passe par tous les moyens de résistance possibles. Il en va du maintien de la biodiversité planétaire.

Catherine Hervieu

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon