EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

CONSEIL MUNICIPAL DU 24 SEPTEMBRE 2007

LINO, cession de parcelles de terrain à l’Etat

Intervention de Catherine Hervieu

mercredi 2 janvier 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le Maire, chers collègues,

Au nom des élus Verts, je tiens à rappeler que le CM lors de sa réunion du 30 juin 2003 avait opté pour la réalisation, en un seul phasage, d’une infrastructure en 2X1voie pour le contournement nord-ouest de l’agglomération. De plus, cette réalisation de la LINO 2X1 voie a été inscrite dans le contrat d’agglomération signé en 2002.

Aujourd’hui, l’Etat, maître d’ouvrage demande la cession de plusieurs terrains dont un sur la commune de Dijon. Nous maintenons que le scénario 2X1 voie, non évolutive, en un seul phasage est le seul crédible :

  • pour des raisons financières que tout le monde comprend. Et ce ne sont pas les récents propos de Mr Fillon sur la faillite du pays qui vont rassurer quant à la part que l’Etat saurait mettre au final dans cette voie de contournement
  • parce qu’il y a urgence à dégager une partie des flux automobiles actuels saturant de plus en plus les boulevards intra-muros
  • parce que c’est l’option raisonnable par rapport à la crise environnementale et énergétique La LINO 2X1 voie est le signe de la réorientation assumée d’une politique responsable des transports qui bannit d’emblée la création et la pérennisation d’autoroutes urbaines au même moment où l’on met en place un réseau Divia de plus en plus performant, des PDE, des voies vélo-bus, des voies cyclables structurant l’agglomération etc…

Par ailleurs, nous nous étonnons qu’après communication et diffusion de 2 journaux sur son projet en 2006, l’Etat et ses services semblent maintenant silencieux. Il est vrai que le contexte environnemental évolue de façon inquiétant, que les prix du pétrole ne retrouveront jamais leur niveau antérieur aux années 70, que les finances ne sont pas là où elles devraient être : le projet tel qu’il a été conçu, il y a plus de 40 ans maintenant, doit être revu aux nouvelles donnes. L’Etat promet des mesures correctives après enquêtes sur les impacts sur l’environnement 3 à 5 ans après la réalisation de la LINO, ce qui nous amène au plus tôt en 2015 et au plus tard en 2017. Qu’en sera-t-il de nos modes de déplacements alors ? Pourquoi ne pas anticiper ?

Enfin, la question du transit des poids-lourds ne saurait à elle seule faire peser la réalisation finale à l’heure où on remet le ferroutage à l’honneur. Pour conclure, des groupes de travail sont mobilisés dans ce qu’on appelle le Grenelle de l’Environnement : le moratoire sur les projets routiers et autoroutiers y est discuté de façon très « tonique ». Que notre conseil sache montrer la voie de la « 2X1 voie » irait dans le sens d’un Grenelle réussi. Au moins sur ce sujet.

Catherine Hervieu pour le groupe des élus Verts

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon