EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Vive l’impôt !

Déclaration du groupe des élus Verts au CM de Dijon du 28 mars 2008

mercredi 2 avril 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Vive l’impôt ! Tel est le titre de la pétition que sans doute beaucoup d’entre nous ont signée l’an dernier, pétition initiée par des économistes et relayée par le mensuel Alternatives économiques, pétition qui a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de signatures en quelques semaines à peine.

Titre provocateur ? Sans doute, si l’on écoute les idéologues libéraux qui inspirent ceux qui gouvernent aujourd’hui la France. Pas pour Les Verts. A deux conditions.

La première condition est que le prélèvement fiscal soit juste, c’est à dire qu’il tienne compte des capacités contributives des citoyens et qu’il soit progressif. On sait que ce n’est pas le cas de la fiscalité locale française actuelle et qu’une réforme en profondeur de celle-ci est donc indispensable, réforme sans cesse repoussée, hélas.

Une vraie réforme, pas comme celle à laquelle s’emploie le gouvernement en baissant l’impôt sur le revenu des plus riches sans alléger celui des plus pauvres. Puis en transférant en catimini une partie des charges qui ne sont plus financées sur les collectivités locales (régions, municipalités). Résultat final, selon Eric Woerth, ministre actuel du budget, « les caisses de l’Etat sont plus que vides ». Et le même d’accuser les collectivités locales d’être responsables de l’aggravation du déficit public [1] . C’est le pompier pyromane.

Au contraire de cette politique nationale qui ne cesse de renforcer les inégalités, Les Verts se félicitent qu’afin d’atténuer l’injustice du prélèvement actuel pour les dijonnais les moins riches, notre municipalité ait choisi de procéder à l’abattement maximal possible de la base de calcul de la taxe d’habitation.

La seconde condition est que l’argent levé par l’impôt soit utilisé au profit de tous les citoyens, à commencer par les plus fragiles, afin de corriger autant qu’il est possible, les inégalités que ne cessent de générer les mécanismes économiques et sociaux de notre société. A Dijon, comme ailleurs, les besoins en investissements publics, pour la réussite éducative, pour l’accès à des logement de qualité pour tous, pour le développement des transports en commun, pour favoriser les économies d’énergie, pour l’accès de tous à la culture, pour le rayonnement de la ville, existent. Il est de notre devoir d’y répondre en définissant des priorités politiques fortes, ce que nous ne manquerons pas de faire dans les semaines qui viennent, conformément aux engagements pris pendant la campagne électorale qui vient de s’achever.

Alors que le gouvernement décide de persévérer dans sa politique inégalitaire et néfaste aux intérêts à long terme du pays en procédant à des suppressions de postes d’une ampleur sans précédent dans l’éducation nationale, (dans les écoles, les colléges et les lycées), qu’il étudie la possibilité de transférer la responsabilité de l’école maternelle vers l’échelon municipal, il apparaît nécessaire de donner à la ville les moyens de ne pas être étranglée financièrement et de relever les défis de l’avenir. C’est la raison pour laquelle les Verts voteront la hausse des taux proposée qui leur apparaît, tout bien pesé, raisonnable, même s’ils sont conscients, pour les raisons évoquées au début de notre intervention, qu’elle sera plus difficile à supporter pour certains de nos concitoyens. Nous pensons néanmoins que ceux-ci pourront en tirer profit dans la mesure où ils se retrouveront dans la politique qui sera conduite par notre majorité. N’est-ce pas d’ailleurs ce qu’ils ont déjà fait en reconduisant largement la majorité municipale actuelle ?

Philippe DELVALEE président de groupe des élus verts

[1] Selon M. Woerth, cette aggravation du déficit par rapport aux prévisions est d’abord liée à un "dérapage des dépenses des collectivités locales" de l’ordre de 0,2 point de PIB. Source, Le Monde du 28 mars 2008.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon