EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

COMMUNIQUE DE PRESSE

FUITE d’URANIUM au TRICASTIN

vendredi 11 juillet 2008

La marche internationale pour la paix et un monde sans nucléaire vient de quitter la Côte d’Or et nous apprenons la fuite de plus de 300 kg d’uranium à la centrale nucléaire du Tricastin près de Bollène (Vaucluse) au matin du 8 juillet.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le rejet accidentel concerne 30m3 d’effluent contenant 120gr/litre d’uranium selon les préfets de la Drôme et du Vaucluse.

Uranium appauvri ? Uranium enrichi ?

Même si les mesures de protection sont prises, elles ne sont pas la hauteur de l’ampleur des impacts : l’interdiction de consommation d’eau et de baignade court pour de nombreuses années, sans compter la contamination du biotope déjà en cours. Le nucléaire n’est pas une ressource banale : elle fige les choses pour des millénaires notamment pour la gestion des déchets et la fermeture des zones contaminées.

Malgré le savoir faire des ingénieurs et techniciens, il n’y a rien d’infaillible : l’accident du Tricastin en fait la démonstration.

Les études quant à l’impact sanitaire de l’exposition des populations à des doses plus ou moins fortes de radioactivité restent tabou dans notre pays.

Les Verts Côte d’Or demandent un suivi sanitaire, à tout le moins des études d’impacts, pour les populations vivant à proximité de sites nucléarisés qu’ils soient civils ou militaires. Ils demandent la transparence sur la fuite du Tricastin. Ils soulignent l’impasse économique, énergétique, sanitaire et environnementale du recours à ce type d’énergie.

Les Verts Côte d’Or soutiennent le rassemblement européen pour un monde sans nucléaire qui aura lieu à Paris le 12 juillet à partir de 14h, place de la République.

Catherine Hervieu, Porte-parole départementale

Mot-clé :
Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon