EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Communiqué de presse des élus Verts de la Ville de Dijon

BA 102 : après la décision de non fermeture, de nombreuses interrogations demeurent

par Philippe Delvalée

samedi 26 juillet 2008

Les élus Verts de Dijon prennent acte du maintien de la base aérienne 102 à Longvic. L’agglomération dijonnaise n’aura donc pas à gérer en urgence une fermeture brutale de la base avec les conséquences économiques et sociales qui auraient été liées.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Si certains dansent ici, d’autres pleurent ailleurs : les élus Verts ont une pensée pour toutes les villes et territoires du Grand Est, touchés de plein fouet par la Réforme de la carte militaire (Joigny, Château-Chinon, ne serait-ce qu’en Bourgogne…).

La politique de l’État menée en matière de Réforme Générale des Politiques Publiques interroge les Verts sur la logique de mise en concurrence des territoires. Même si la politique de Défense Nationale relève des prérogatives du Président et de son gouvernement, est-ce ainsi que l’on construit une véritable politique européenne de sécurité des populations et territoires ? En jouant un territoire contre l’autre ?

Le maintien de la BA102 vient replacer au cœur de nos préoccupations un autre problème, celui du projet Renaissance qui cherche à développer les vols commerciaux sur l’aéroport Dijon Longvic. L’équilibre économique de ce projet initié par la Chambre de commerce et d’industrie, financé par l’argent public des collectivités locales, est en effet complètement dépendant de la présence des militaires.

Les élus Verts ont systématiquement dénoncé les impacts négatifs qu’entraîne ce projet, au cœur de l’agglomération dijonnaise, pour des zones résidentielles urbaines : augmentation des vols, du bruit, de la pollution… et bien évidemment des risques d’accidents.

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon