EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil Municipal du 3 novembre

Le dispositif de réussite éducative

Intervention de Catherine Hervieu sur le rapport n°19

mardi 4 novembre 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le Maire, Chers collègues,

L’intitulé du rapport est une incitation à commentaires sur les projets en cours du gouvernement concernant la suppression des RASED exerçant dans les écoles maternelles et élémentaires. Ce dispositif pluridisciplinaire (enseignants spécialisés en aide pédagogique et rééducative, psychologues) est un dispositif de proximité. Il travaille en interface avec les enfants, les enseignants des classes, les familles et d’autres structures telles que CMPP/CPMP, SESSAD, IME, orthophonistes, thérapeutes, psychomotriciens. Il permet de lever la difficulté qu’il y a à apprendre, à grandir, à découvrir le monde et les autres. C’est un travail qui s’inscrit dans la durée bien évidemment, à la mesure du développement de l’enfant. Le RASED offre aussi une aide aux familles pour lesquelles ce n’est pas évident d’accompagner leurs enfants dans la scolarité. L’aberration des mesures gouvernementales concernant l’Education, d’une façon générale, réside dans le fait qu’après avoir fait des économies de fonctionnement hier, le pays aura à gérer demain des cohortes d’élèves à la limite de l’analphabétisme, et après demain des cohortes d’adultes sous-éduqués, sous-cultivés et donc fragilisés.

Avec la suppression des RASED, on assiste aussi un saccage immense de compétences, d’expertise diagnostique et pédagogique sur la difficulté scolaire (ponctuelle ou structurelle). Cela s’apparente à un autodafé symbolique !

Le pansement du soutien scolaire, malgré la bonne volonté des enseignants, correspond au cautère sur une jambe de bois et ne prend pas en compte l’enfant dans toutes ses dimensions cognitives, émotionnelles et relationnelles. Supprimer ces dispositifs relève, certes, d’une pure logique comptable dans la préparation du budget 2009 : récupérer 3000 postes pour faire des économies. Il y a aussi une idéologie qui préside à ces choix : c’est l’orientation clairement assumée du chacun pour soi selon ses moyens, au nom d’une pseudo liberté individuelle, débouchant au final sur de l’anomie sociale. C’est le clivage en cours de notre société que les Verts dénoncent. Nous combattons pour une société solidaire et juste dans laquelle le bien vivre ensemble quelle que soit son origine ou sa situation personnelle constitue un morceau de la boussole écologiste. Nous pensons que les dépenses dans le champ de l’Education sont en fait des dépenses d’investissement : le pays investit pour ses enfants, ses jeunes pour qu’ils bénéficient d’une éducation de qualité et épanouissante. Il faut marteler qu’un pays qui ne compte que sur l’individualisation des parcours éducatifs des enfants et des jeunes est un pays qui n’a pas confiance en lui, en l’avenir, qui accentue les inégalités et le chacun pour soi. L’Education est un investissement primordial car il nourrit à terme le dynamisme d’un pays à travers ses différentes composantes. La ville dans ses périmètres de compétences résiste aux casses des enfants et des jeunes. Ainsi quand elle affecte des dépenses de personnels pour l’accompagnement péri-scolaire profitable aux enfants et aux familles, quand elle donne des moyens de fonctionnement aux RASED, quand elle investit pour les Intervenants en EPS et musique, quand elle permet la création du CME, la municipalité montre un engagement fort pour le développement des enfants. Enfin, la méthode qui préside au saccage accéléré des RASED en particulier et de l’Education Nationale en général sans consultations, ni débats préalables est la traduction d’une démocratie bien malmenée.

En conclusion, les élus Verts affirment qu’investir de l’argent public dans l’Education et la Formation à la hauteur des enjeux environnementaux, économiques et sociaux auxquels nous devons faire face est un challenge qui peut redonner de l’espoir et du dynamisme.

Pour le groupe des Verts, Catherine HERVIEU


Regardez l’intervention de Catherine Hervieu sur le dispositif de réussite éducative : point n°19 et vote du deuxième voeu.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon