EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Antennes relais de téléphonie mobile

Halte aux nouvelles implantations sauvages

Contre le projet d’une nouvelle implantation à proximité de groupes scolaires

mardi 18 novembre 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les Verts 21 ayant été alertés sur le projet d’implantation d’une nouvelle antenne de téléphonie mobile à Dijon, dans le quartier Mansart-Université, le bureau départemental communique :

Les Verts Côte d’Or rappellent que l’implantation d’antenne relais de téléphonie mobile nécessite information et concertation avec les populations concernées et évaluation d’impacts.

Le projet d’implantation d’une antenne dans le quartier Mansart-Université à moins de 100 mètres des écoles fait fi du principe de précaution concernant la santé des populations du quartier et plus particulièrement celle des enfants.

Les questions de santé environnementales ont aussi un champ d’application via les collectivités locales. En effet, celles-ci initient, relaient des réalisations qui ont des incidences en matière de santé publique, ce qui met en exergue leur part de responsabilité.

L’incidence sur la santé des ondes électromagnétiques fait l’objet de nombreuses études indépendantes. Les opérateurs de téléphonie mobile s’arc-boutent sur l’absence de preuve quant à la nocivité des ondes émises sur la santé humaine. Or les premiers résultats de l’étude « interphone » débutée en 1999 montre une augmentation possible de certaines tumeurs cérébrales chez les plus gros utilisateurs de téléphone mobile.

Il ne s’agit pas d’attendre, comme ce fut le cas pour l’amiante, que le nombre de décès soit « significatif » pour mettre en place des mesures de précaution concernant la téléphonie mobile. Cela passe par une amélioration de la gouvernance locale sur les choix technologiques et sur l’application locale du principe de précaution. Lequel, doit-on le rappeler, est inscrit dans la Constitution avec la Charte de l’Environnement.

En conséquence, les Verts Côte d’Or proposent les mesures concrètes suivantes

  • l’opposition des communes à toute implantation à proximité des sites sensibles que sont les écoles, les crèches, établissements de soins et notamment l’implantation de Dijon-Mansart.
  • le recensement de tous les sites implantés sur le territoire de la Côte d’Or et qu’il soit rendu public, notamment en direction des associations de protection de la santé, de l’environnement, d’usagers de services publiques.
  • la mise en place d’une charte entre les communes et les opérateurs de téléphonie mobile prenant en compte l’intérêt sanitaire des populations et la transparence des implantations.
    Word - 60 ko
    Modèle de Charte

Le développement harmonieux de la téléphonie mobile ne peut se faire qu’avec la prise en compte du lien santé/environnement. C’est dans cette direction que doit s’impliquer l’ensemble des collectivités.

Pour les Verts Côte d’Or,

Le Secrétaire départemental, Bruno Louis

La porte-parole, Catherine Hervieu

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon