EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Plombières-lès-Dijon

Première charte municipale environnementale

mardi 17 février 2009

Préambule :La Commune de Plombières les Dijon, considérant qu’elle se doit d’être exemplaire dans le respect de l’environnement, décide de proposer aux utilisateurs* de son patrimoine la présente charte municipale environnementale. Celle-ci se veut simple, pratique, durable et mesurable. Simple parce que les principes du respect de l’environnement reposent d’abord sur le bon sens. La charte elle même s’articule autour de 7 points facilement mémorisables. Pratique parce que c’est à travers ses propres gestes au quotidien que chacun agit pour préserver l’environnement de tous.

Durable parce que la responsabilité donnée à chacun en matière environnementale s’enrichira dans le temps grâce à l’expérience acquise et la conviction renforcée d’agir pour son avenir et celui de ses enfants.

Mesurable parce que la commune s’engage à suivre et à communiquer les résultats collectifs obtenus grâce aux changements positifs observés.

* adhérent(e)s des associations sportives et culturelles plombièroises, écolier(e)s des groupes scolaires, élu(e)s de la commune, employé(e)s municipaux, enseignant(e)s.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Article 1er : L’eau.

L’eau est une ressource indispensable à la vie. La consommation est placée sous la responsabilité de chaque utilisateur. Ouvrir un robinet (ou actionner une chasse d’eau) est un acte sensé. Il doit répondre à un besoin ou une nécessité. En conséquence, il convient par exemple de veiller à fermer les robinets dès que le besoin d’eau cesse (lavage de main) et d’optimiser l’usage de la chasse d’eau en choisissant un débit adapté. Par ailleurs il est particulièrement important de signaler sans délai aux services techniques toute fuite identifiée. (03.80.43.52.36). La commune, quant à elle, va installer progressivement des récupérateurs d’eaux pluviales auprès de ses bâtiments afin d’arroser ses espaces verts au moindre coût…économique et environnemental.

Article 2 : L’éclairage.

La lumière naturelle est gratuite et peut être consommée sans modération ! S’organiser pour mieux en profiter est de notre responsabilité : (déplacement ou orientation du mobilier et/ou des personnages). Lorsque la lumière naturelle est insuffisante, il convient d’utiliser l’éclairage électrique strictement en fonction des besoins en privilégiant l’éclairage du poste de travail. Proscrire l’éclairage de locaux inoccupés et éviter l’éclairage inadapté (trop puissant, mal orienté…). Signaler aux services techniques les dysfonctionnements ou installations préoccupantes. La commune envisage en effet de modifier ses installations électriques de manière à maîtriser sa consommation énergétique.

Article 3 : Le chauffage.

19 ° C est la température recommandée pour l’activité humaine dans des espaces intérieurs. Par ailleurs, un degré de chauffage en plus signifie 7 % de consommation supplémentaire. En conséquence, il convient de régler les instruments de régulation du chauffage afin d’obtenir la température recommandée et … d’adapter son habillement à son activité et à sa propre frilosité. Par ailleurs, baisser le chauffage des locaux inoccupés est une nécessité (à un niveau adapté en fonction de la périodicité d’occupation du local concerné). Veiller également à renouveler l’air en aérant régulièrement les locaux ! Afin d’optimiser la gestion du chauffage des locaux destinés aux associations, demander la fiche technique de chaque local à la Mairie.

Article 4 : Les déplacements.

Différents modes de déplacement permettent de se rendre d’un point à un autre sur le territoire de notre commune : la marche à pied, la bicyclette, l’autobus ou l’automobile. Le choix du mode de déplacement relève de notre responsabilité et impacte l’environnement. Le déplacement en véhicule étant le moins respectueux de l’environnement, il convient de l’utiliser seulement lorsque c’est nécessaire et qu’il n’y a pas d’autre choix. Par ailleurs, la pratique de la marche à pied ou de la bicyclette est reconnue bonne pour la santé.

Article 5 : Les produits dit « consommables ».

Le travail administratif effectué sur la commune à la Mairie, dans les écoles ou au centre social génère une utilisation d’appareils et une consommation de produits. Le respect de l’environnement impose donc à chacun de réfléchir à ses pratiques et de voir quelles améliorations il peut apporter à la collectivité. Il est déjà communément admis : qu’un appareil « en veille » continue de consommer de l’électricité, qu’un usage organisé du courrier électronique et du stockage informatique de dossiers permet d’éviter des impressions papier, que l’usage du papier recyclé permet d’économiser des matières premières vierges, que les impressions recto-verso et les diminutions de format peuvent largement contribuer à l’économie de papier et que les cartouches d’encre peuvent souvent être recyclées !

Article 6 : Les produits d’entretien des locaux et des espaces verts.

Les produits d’entretien que nous utilisons contiennent souvent des produits chimiques dangereux. Leur dangerosité s’exerce d’abord auprès de leurs utilisateurs (personnel d’entretien des locaux, agents des services techniques) ensuite auprès de tous (pollution des eaux et des sols en particulier). Ils posent également des problèmes de stockage.

La commune de Plombières les Dijon s’oriente maintenant sur de nouvelles pratiques (plan de désherbage…) utilisant une nouvelle gamme de produits plus respectueux de l’environnement.

Dans ce contexte, un nouveau regard peut permettre de mieux appréhender notre préoccupation environnementale : telle « mauvaise herbe » l’est-elle vraiment, sommes nous plus efficaces en utilisant une plus grande quantité de produit ? Pour réussir, ces changements de pratiques requièrent la collaboration active de chacun et reposent sur la valorisation de la qualité du travail des personnels chargés de l’entretien.

Article 7 : Les déchets.

L’enlèvement des ordures ménagères et le recyclage des déchets relèvent de la compétence du Grand Dijon, structure intercommunale à laquelle notre Commune participe activement. Il convient donc que les agents des services municipaux comme les autres utilisateurs (adhérents des associations culturelles et sportives en particulier) s’obligent à respecter les règles du tri sélectif.

CONCLUSION :

L’application au quotidien de la présente charte contribuera à valoriser le travail, la fonction ou tout simplement la démarche éco-citoyenne de tous les utilisateurs du patrimoine communal. Elle sera utilement enrichie des contributions que vous voudrez bien nous adresser en Mairie.

Parallèlement à la charte centrée sur les comportements au quotidien, la Commune de Plombières lès Dijon s’engage à mener une réflexion sur les économies d’énergie et à réaliser ensuite progressivement des travaux visant à réduire notre consommation énergétique et nos émissions polluantes pour notre environnement.

L’Equipe Municipale.


Pour un audit énergétique à Plombières-lès-Dijon

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon