EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil Municipal du 30 mars 2009

Fermeture de 9 classes : Le désengagement de l’Etat est irresponsable !

Intervention de Catherine hervieu

mercredi 8 avril 2009

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le Maire, chers collègues

Cet exercice annuel de réajustement de la carte scolaire a déjà suscité de nombreuses critiques les années précédentes, aussi bien du fait de la méthode employée, que des objectifs de réduction de personnels à l’Education Nationale.

Cette année, la carte scolaire se fait dans un contexte de tensions, de mobilisations importantes des professionnels de l’Education Nationale, des parents, des associations d’Education populaire qui durent depuis plusieurs mois. Les réformes en cours se font à la hussarde. Elles traduisent un projet amorcé depuis longtemps, mais qui n’apparaît clairement que depuis peu.

Il s’agit de mettre en place une offre basique de scolarité se résumant à lire/écrire/compter. L’approche éducative et pédagogique par rapport aux objectifs d’apprentissage, d’accès à la pensée raisonnée et à la Culture est délibérément abandonnée.

Le socle commun, c’est le plus petit dénominateur commun. Pour le plus qualitatif, il y a les parcours optionnels assurés par certains établissements, les écoles privées, les boîtes à rattrapage. Il n’y a plus d’engagement national pour la scolarisation de qualité des enfants de notre pays.

A l’heure, où les enjeux de la recherche, de la formation de qualité sont posés face aux défis planétaires, ce désengagement est une aberration, il est irresponsable !

Éduquer et scolariser les enfants et les jeunes de façon ambitieuse, c’est investir dans la cohésion sociale, l’intelligence, la recherche, la culture, le bien vivre ensemble, la vitalité économique.

Je voudrai pointer ici un exemple d’aberration : la semaine de 4 jours. Elle ne tient pas compte des rythmes de vie propres des enfants mis en lumière par de nombreux biologistes et autres médecins. Elle augmente la fatigabilité et l’excitation journalière. Il aurait fallu réformer le temps scolaire sur l’ensemble de l’année et revoir la durée de la journée elle-même : certes, il y a des tabous sur ces questions du temps scolaire. Ils doivent être levés si les réelles motivations qui président aux réformes sont celles de la qualité du développement des enfants et des jeunes. Évidemment dans une démarche de concertation bien menée ne perdant pas en route les besoins des enfants. Autre exemple : les aides et soutiens aux élèves en difficultés passagères ou importantes sont gérés comme autant de cautères sur des jambes de bois. Il y a des confusions importantes liées à l’empilement de différents dispositifs : soutien, aide personnalisée, havre, accompagnement à la scolarité.... sans oublier les RASED. Du coup, pour la Ville la tâche n’est pas simple d’avoir maintenir ses objectifs déployés via le PEL.

Le contexte de crise fait peser sur la scolarité des enfants une pression au-delà de ce qu’elle doit être, pression véhiculée par les familles et par les différents acteurs, de même que par un discours dominant qui individualise les parcours scolaires, les parcours de formation et professionnels.

Loin des valeurs de solidarité, de justice, d’égalité défendues par les Verts

Il faut lever l’hypocrisie du discours du gouvernement : celui-ci a pour objectif d’arriver à un service minimum d’éducation et développer l’individualisation des parcours dans une logique consumériste. L’organisation de ces parcours repose de plus en plus sur des valeurs de compétition, de consommation avec l’exacerbation de la loi du plus fort. Bien loin des valeurs de solidarité, de justice, d’égalité pour lesquelles les Verts ont choisi de s’impliquer dans les politiques publiques.

Dans ce constat amer, je veux tout de même souligner qu’il y a encore des enseignants et des animateurs créatifs, qui ont plaisir à mettre en place des pratiques pédagogiques et des aides respectueuse du développement harmonieux des enfants afin qu’ils apprennent et grandissent au mieux.

Catherine Hervieu

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon