EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil Municipal du 11 mai 2009

La carte scolaire

intervention de Catherine Hervieu

mardi 26 mai 2009

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le maire, chers collègues

Plus les retraits d’emplois dans le service public de l’Education s’accélère, plus les examens de la carte scolaire prennent du temps et se prolongent tard dans le printemps.

Bien évidemment, il faut réexaminer précisément les situations des écoles citées à partir du barème proposé par Anne Dillenseger. Pour autant, cette gestion au fil du rasoir imposée par le gouvernement complique grandement l’élaboration des projets d’organisation pour la rentrée prochaine au sein des écoles ainsi que la mise en place du travail d’équipe et des différentes aides à la difficulté scolaire.

Par ailleurs, l’examen de la carte scolaire arrivant tard dans l’année, il paraît intéressant de poser les bases de l’évaluation de la mise en place de la semaine de 4 jours. Si l’organisation du temps scolaire sur 4 jours convient en terme de gestion de personnels (municipaux et Etat) des bâtiments scolaires, en terme d’organisation familiale pour certains parents, pour le tourisme etc... elle ne tient absolument pas compte des besoins intrinsèques des jeunes enfants et de leurs rythmes biologiques, qui plus est pour les enfants en difficultés scolaires pour lesquels, l’aide personnalisée s’ajoute aux 6h minimum d’école. Evaluer l’efficacité de ces aides dans le cadre temporel de la semaine de 4 jours constitue un chapitre majeur de son évaluation globale.

Moins d’heures d’enseignement, alourdissement des programmes, journées denses, 2 mois de vacances occasionnant ennui et rupture dans les apprentissages, tout cela dans le contexte social et économique qui pèse sur les familles, les enseignants, les personnels municipaux et au final sur les enfants.

La semaine de 4 jours, les milliers de suppression d’emplois d’enseignants s’ajoutant année après année conduisent à un enseignement au rabais et à une individualisation des parcours scolaires des enfants portés par leur famille, selon qu’elles soient riches et puissantes ou etc... selon aussi la nature du projet éducatif des familles. L’externalisation dans les services à la personne, éducation, santé, culture ... débouche sur des pertes de savoir faire et la détérioration de la qualité du service rendu. Il y a des réformes à faire, des améliorations à opérer sans casser l’école et l’Education comme on est en train de le faire en France.

Face à la crise écologique, sociale et économique, nous devons apporter des réponses qui passent par la Recherche et l’Innovation, la Formation, les conversions professionnelles dans les domaines d’avenir (énergies renouvelables, transports alternatifs,productions agricoles respectueuses de l’environnement) et leur valorisation. Pour cela, il faut porter l’effort avec l’ensemble des professionnels, des familles, des formateurs sur l’éducation, la scolarisation et la formation de qualité.

Catherine Hervieu

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon