EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Avec 48 autres organisations, Les Verts de Côte d’Or appellent à manifester

Pour la paix au Proche-Orient

Samedi 27 Septembre 2003, 15 heures, place de la Libération à Dijon

mardi 23 septembre 2003

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

URGENCE POUR LA PAIX AU PROCHE-ORIENT

  • Le Collectif des 49 Organisations de Côte d’Or exige des autorités françaises et internationales de s’engager pour une paix juste et durable au Proche-Orient.
  • L’annonce de la décision du gouvernement israélien d’expulser M. Arafat, Président élu de l’Autorité palestinienne, remet totalement en cause les timides ouvertures du lancement de la Feuille de Route. Pire, elle est de nature à mettre le feu aux poudres dans toute la région.

Nous exigeons du gouvernement français et de ses partenaires en Europe et à l’O.N.U. d’intervenir d’urgence avec la plus grande détermination auprès du gouvernement de M. Sharon afin qu’il renonce à ce projet. Il y va de l’avenir de la paix dans la région, de la sécurité des populations palestinienne et israélienne.

Ces trois dernières années ont écrit dans le sang et les larmes les conséquences d’une stratégie de force et de violence : l’échec est total. C’est à l’opposé qu’il faut agir. Il n’y aura pas de paix sans justice ; cela passe par la reconnaissance d’un Etat palestinien viable comme en avait convenu lui-même M. Sharon.

La France peut jouer un rôle décisif pour faire entendre raison et briser l’engrenage de la violence. Dans ce face à face inégal, la France doit s’engager pour qu’une force internationale d’interposition et de protection des populations civiles, comme le propose M. Kofi Annan et le réclame M. Arafat, soit envoyée. M. Ahmed Qoreï, actuel premier ministre palestinien, demande aux Américains et aux Européens de l’aider.

Face au sentiment qu’il n’y aurait pas de solution négociée possible, face à l’éventualité d’un nouvel embrasement, nous demandons à la France et à l’Union Européenne d’être à l’initiative en relançant le processus de paix.

La levée des bouclages et le retrait des Territoires Occupés, la destruction du mur, un processus de décolonisation faciliteraient l’arrêt des attentats et ouvriraient sur une perspective de règlement politique.

  • Le Collectif appelle à un RASSEMBLEMENT

Samedi 27 septembre à 15 heures Place de la Libération à Dijon

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon