EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

CONSEIL de COMMUNAUTE du 17 SEPTEMBRE 2009

Le contrat d’agglomération

mercredi 16 décembre 2009

Le nouveau contrat d’agglomération face aux enjeux du sommet de Copenhague
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le Président, chers collègues,

Merci d’avoir fait retirer le dossier Renaissance de ce contrat. Il ne s’agit pas, ici, de se faire valoir d’une quelconque satisfaction superficielle. Le contrat ainsi présenté affiche une meilleure cohérence quant au respect de ses objectifs. Les engagements très forts dans les transports en commun que sont le tramway, la LGV Est qui doit arriver à Dijon, le développement des haltes-ferroviaires intra-urbaines avec l’arrivée du tram... sans compter la desserte Dijon-Roissy qui nous place de façon confortable à proximité d’un aéroport international, sont autant de réalisations en cours dans un futur proche qui contribuent à à une offre de déplacements limitant sérieusement l’émission de gaz à effet de serre et le gaspillage des énergies fossiles. Les négociations préparatoires au sommet de Copenhague sont en cours. Elles sont rudes. Forcément. Du coup, ces réalisations et projets montrent que la réorientation de nos modes de déplacements est en cours, de façon dynamique. Valoriser cela, le faire savoir est une contribution, certes à notre échelle, à ce que nous sortions tous par le haut de Copenhague. Ce qui m’amène à demander qu’il soit précisé à la rubrique LINO qu’il s’agit bien d’une liaison de contournement 2x1 voie. Concernant le stade, les travaux doivent se poursuivre, sans doute. Toutefois, il faudrait que nous nous penchions sérieusement sur les exigences de plus en plus exorbitantes de la fédération française de football : quand ce ne sont pas des équipements dimensionnés de telle ou telle façon, c’est l’exigence de faire payer toujours plus les villes pour l’affichage de leur logo sur les maillots des joueurs. Jusqu’où cela va-t-il aller ? Jusqu’où met-on de l’argent public (équipement, personnels, entretien, énergies) alors que celui-ci devient rare ? C’est en tout cas une réflexion que nous souhaitons voir porter. Concernant le développement économique, nous estimons que la notion de "compétitivité" est sujette à caution. Ce sont surtout les actions innovantes soutenant l’économie locale qui développe l’attractivité de l’agglomération. Et c’est l’attractivité du territoire qui aide au dynamisme local. La création de zones d’activités économiques d’envergure répond aux besoins de certaines filières professionnelles nécessaires au développement économique. La filière de production maraîchère locale n’est pas prise en compte. Or, il y a des besoins et des attentes fortes. On parle au cours de différentes réunions ou colloques de la ceinture nourricière de Dijon, on évoque le souci qu’il y a de grignoter peu à peu les terres agricoles avec le développement de l’urbanisation. Il manque dans cette partie du contrat la création d’un outil foncier local, à l’exemple de l’EPFL, afin de permettre la valorisation du foncier agricole et de zones de productions maraîchères. Ce portage institutionnel serait un signe positif en direction des producteurs locaux, de ceux qui souhaitent s’installer et contribuerait par ailleurs à la relocalisation d’une production alimentaire indispensable en terme d’économies d’énergie et de diminution des gaz à effet de serre. Je veux souligner de façon positive le fait que la Région conditionne son soutien pour les projets de logement social allant au-delà des critères de qualité environnementale de la réglementation en vigueur. Cette démarche d’anticipation de changement des niveaux de critères qui ne manquera pas d’arriver illustre la possibilité de tendre vers "toujours mieux". Ce qui est sans doute la bonne méthode pour faire face au changement climatique. Ce contrat nous agrée, il serait encore plus enthousiasmant avec l’intégration de nos propositions. Nul doute que celles-ci feront l’objet d’un travail débouchant sur des réalisations, travail auquel les élus Verts sont prêts à s’atteler.

Catherine Hervieu

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon