EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Tribune - Dijon Mag’

Jeter les bases d’une nouvelle coopération décentralisée

Janvier 2010

mercredi 28 avril 2010

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

De tous temps, les populations se sont déplacées au gré des explorations, des famines, des guerres, de la quête d’une vie meilleure. Depuis peu, le monde rétrécit : circulation des marchandises, de l’information, des images, de la finance.

Celle des personnes est plus malaisée.

A Dijon, des étrangers avec ou sans papiers essaient de survivre -un peu mieux- que dans leur pays d’origine. Selon leur nationalité, leur situation, selon le chiffrage d’expulsions et de reconduites à la frontière exigé par l’Etat, ils sont traités différemment. Ils ne doivent pas être plus stigmatisés que des étudiants dijonnais arrivant à Bucarest dans le cadre d’un échange Erasmus ou que des pilotes saoudiens venus s’entraîner à la base aérienne de Dijon-Longvic.

La politique répressive et xénophobe du gouvernement doit être réorientée sur des valeurs d’humanité et de liberté. « Accueillir toute la misère du monde » ? Il s’agit surtout de porter les valeurs de justice et de solidarité, de façon pragmatique.

A Montreuil, à Fréjus, à Lille Métropole, il y a des politiques d’accueil qui coordonnent des accompagnements sociaux et sanitaires, ainsi que vers l’emploi et le logement.

Le changement climatique va aggraver les phénomènes migratoires.

Localement, communes et partenaires associatifs, en étroite collaboration, devront adapter leur action pour lutter contre la peur de l’autre et jeter les bases d’une nouvelle coopération décentralisée.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon