EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Tribune - Dijon Notre Ville

Cap sur Copenhague !

Octobre 2009

mercredi 28 avril 2010

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le Soleil tourne autour de la Terre. Les êtres humains ne sont pas responsables des dérèglements climatiques.

Beaucoup d’entre nous ont du mal à admettre que nos modes de vie actuels sont fondés sur la croissance infinie de la consommation d’énergie et de ressources naturelles en contradiction flagrante avec la finitude de la biosphère. Le débat en cette rentrée sur la « taxe carbonne » en témoigne.

François Fillon fait penser au centurion d’Astérix qui croyant avoir avalé de la potion magique s’essaie à soulever des roches, puis des pierres de plus en plus petites pour finir par brandir un caillou en s’écriant : « je suis puissant, je suis puissant ! ».

Le gouvernement, en divisant par deux le montant minimum recommandé par la commission Rocard pour fixer le niveau de la contribution climat-énergie, et en s’apprêtant à l’affecter à la suppression de la taxe professionnelle (alors qu’il faudrait la redistribuer sous forme d’un chèque vert permettant, par exemple, à ceux qui sont vraiment obligés d’utiliser leur voiture, de pouvoir continuer à le faire, tout en les incitant en raison de l’augmentation programmée de la taxe à investir dans les économies d’énergie), montre son incompréhension des véritables enjeux de l’urgence climatique.

L’instauration d’une taxe à un niveau suffisamment élevé (en Suède, elle est aujourd’hui de 100€ la tonne de carbone, soit 7 fois le niveau proposé par le centurion Fillon) a pour objectif comme disent les économistes de rétablir la vérité des coûts sociaux en nous incitant (entreprises comme consommateurs) à anticiper sur la disparition inéluctable des énergies fossiles.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon