EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

CONSEIL MUNICIPAL DU 27 JUIN 2011

Le DFCO en Ligue 1 : quel coût pour la ville ?

par Stéphanie Modde

mardi 28 juin 2011

Quatre clubs dijonnais dans l’élite nationale :le DBHB, le Dijon Hockey Club, la JDA et le DFCO qui accède pour la première fois en ligue 1. Si ce palmarès place la ville de Dijon parmi les plus grandes villes sportives, il a aussi un coût notamment pour le financement de la mise aux normes du stade Gaston Gérard. sensible à un certain nombre de valeurs sportives qui ne sont pas toujours défendues par le football professionnel, le groupe EELV a fait un certains nombres de propositions afin que le passage en ligue 1 se fasse dans le respect de l’environnement et des personnes. certaines de ces mesures viennent d’être intégrées au projet.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Monsieur le maire, chers collègues,

En préambule, je vous rappellerai notre attachement aux valeurs humanistes des sports collectifs : respect des règles ; respect d’autrui, travail d’équipe ; solidarité.

Nous voterons favorablement pour ce dossier qui implique une dépense de près d’un million d’euros. Néanmoins, permettez-moi au nom du groupe des élus d’EELV, de faire quelques remarques et de vous apporter quelques propositions sur ce dossier.

Un coût important pour Dijon

Le sport amateur et professionnel à Dijon est dynamique. En témoigne la montée en Ligue 1 du DFCO. Parmi les bénéfices attendus, cette montée en Ligue 1 du DFCO apportera sans aucun doute une plus grande notoriété à la ville de Dijon. Cependant, cette notoriété a un coût que la ville de Dijon doit supporter et le dossier examiné ce soir n’en montre qu’une infime partie. Il faut y ajouter les investissements réalisés ces dernières années dans le stade - constructions des tribunes nord et sud, mise en place de la vidéo-surveillance – qui anticipaient ce passage du club en ligue 1, ainsi que les frais qui incomberont à la ville à chaque match (entretien des abords du stade...) et nous manquons d’une étude en France qui nous démontrerait de réels bénéfices économiques pour les municipalités ayant une équipe de football en Ligue 1.

Les dérives financières du football professionnel

Malheureusement, le modèle économique sur lequel repose le football professionnel présente des risques et témoigne de dérives financières qui sont également à l’œuvre dans d’autres activités économiques, dérives financières que nous condamnons sans réserve. Depuis des années, le « football business » (qui est de fait réservé à quelques clubs d’élites dont les budgets sont délirants) nourrit une véritable spéculation financière incontrôlable sur le prix des joueurs. Cela entraine notamment des dettes très inquiétantes pour les clubs professionnels (dettes qui se nourrissent des dizaines de millions d’euros de pertes pour les seuls clubs français pour la saison passée, mais la situation n’est pas meilleure dans les autres pays européens, bien au contraire). Avec sa montée en Ligue 1, le DFCO va plonger ainsi de plein pied dans ce système, et nous ne pouvons que recommander à ses dirigeants actuels la plus grande prudence dans leurs tractations, le plus grand respect humain pour les joueurs et une vigilance accrue sur leur budget afin de combler tout déficit éventuel du DFCO.

Néanmoins, le football professionnel n’est pas qu’une activité économique, et il joue également, en complémentarité du football amateur et des autres pratiques sportives, un rôle éducatif et social dans notre société. C’est cet aspect que nous souhaitons encourager.

Nos propositions :

En ce qui concerne les 900 000 euros de travaux exigés par la Ligue pour permettre la mise aux normes du stade

  • 500 000 euros sont fléchés sur l’augmentation du niveau d’éclairement de l’aire de jeu à 1700 lux afin de permettre la retransmission des matchs à la télé. Nous vous proposons de découpler le nouveau système du système existant ce qui permettrait un usage différencié de l’éclairage en fonction des besoins [1]
  • Près de 200 000 euros sont consacrés à la mise aux normes du système de vidéo-surveillance : nous connaissons le comportement violent de certains supporters et parfois des actes graves d’incivilité se retrouvent également sur le terrain ! C’est pourquoi nous encourageons le DFCO à effectuer un travail de prévention et de sensibilisation auprès des supporters et visiteurs afin d’éviter les actes de violence et de dégradation et nous vous proposons d’intensifier l’application de la charte du sport éco-citoyen pour encourager le recyclage et éviter aux services de la ville d’avoir à passer des heures à réparer les dégâts et à ramasser les déchets les plus divers dans les endroits les plus incongrus. Nous souhaitons également voir le comité d’éthique et des libertés publiques sur la vidéo-surveillance associé à la gestion de la vidéo-surveillance du stade.
  • Enfin, la ville de Dijon soutient le DFCO en réalisant des aménagements qui profitent aux finances du club (ainsi la mise à disposition de loges VIP avait permis au DFCO un coût locatif supplémentaire de 50 000€) . Nous estimons normale une mutualisation des risques de ces investissements entre la ville et le club : c’est pourquoi nous souhaitons voir appliquer une augmentation significative de la redevance de mise à disposition du stade au DFCO, afin que la ville puisse aider davantage le sport amateur et les clubs de foot notamment, qui sont des véritables écoles d’apprentissage des règles de la vie, garants du lien social et qui peinent actuellement à fonctionner du fait du manque de moyens humains bénévoles et encadrants techniques. [2]

Je vous remercie de votre attention.

Stéphanie Modde

Notes

[1] Cette proposition n’a pu être mise en œuvre pour le début de la saison qui commence en août, cependant les services étudient la faisabilité du projet afin de permettre sa mise en place pour la saison prochaine.

[2] Cette mesure sera mise en œuvre et le montant de la redevance de mise à disposition du stade sera revalorisée.

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon