EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Coopération décentralisée

Energie renouvelable au Niger

Projet initié par Jean-Patrick Masson

mercredi 12 novembre 2003

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

A la suite du Sommet mondial pour le Développement durable, la Ville de Dijon s’est portée maître d’ ouvrage d’ un projet tout à fait précurseur : l’ électrification par panneaux photovoltaïques des deux oasis Tintellous et Gougaram ( territoire de 200 Km² au total ) situées dans le désert du Ténéré-Aïr au Niger. Ce projet s’inscrit dans une stratégie de protection de l’environnement mondial, de lutte contre la désertification et le développement économique. Les populations auront ainsi les moyens de maîtriser leur avenir. L’investissement est lourd, mais le fonctionnement est simple et le coût de fonctionnement est nul.

Il permettra l’éclairage des écoles et boutiques d’artisanat et la modernisation des dispensaires (réfrigérateur) dans les deux oasis. Pour l’instant, les seules sources d’énergie sont le gasoil et les bonbonnes de gaz fournies par l’UNICEF dans les écoles. Les approvisionnements sont longs et onéreux. Les quelques 500 puits publics et privés sont actuellement actionnés par traction animale, ou mécanique, ou au gasoil. Dans ce domaine également, le pompage des puits pourrait fonctionner avec l’énergie solaire.

Europe et Environnement propose une approche technique globale qui servira aussi bien au public qu’au privé. Par contre, la phase d’installation concernera uniquement les équipements publics. Le Ministère du Tourisme du Niger souhaite se saisir de cette énergie gratuite qu’est le solaire et que ce projet serve d’ exemple. Il a consenti une subvention exceptionnelle de 6 160 euros

L’électrification par le solaire des deux oasis pourrait servir de base pilote pour l’électrification rurale solaire pour l’ensemble du Niger et l’ensemble du secteur, de la Mauritanie jusqu’au Sénégal. Deux experts se sont déjà rendus au Niger en avril dernier. La phase 1 du projet est entamée. La ville de Dijon est sollicitée à hauteur de 6 900 euros pour cette première phase.

Les partenaires :

la Ville de Dijon, le Ministère du Tourisme du Niger, les autorités locales d’Agadez, le Ministère français de la Coopération, l’association Europe et Environnement, l’association Alter Alsace Energie, l’ADEME, EDF par le programme ACCESS.

Projet initié par Jean-Patrick Masson

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon