EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Octobre 2003

Edito du bulletin des élus Verts de DIJON

Par Catherine Hervieu

mercredi 12 novembre 2003

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La conclusion de l’éditorial de notre bulletin n°4 annonçait un été qui ne serait pas forcément celui du repos. On a vu malheureusement ce qu’il en a été : la confirmation de la crise écologique, sociale et culturelle.

L’ automne est là, les feuilles tombent, de même que les annonces de plans de licenciement touchant fortement notre département.

Ces mouvements de restructuration des entreprises ne sont pas nouveaux : ils poursuivent le processus de désindustrialisation de notre pays, de l’ Europe entamé depuis plus de 30 ans maintenant. La production des marchandises est délocalisée dans des pays à faible coût de main - d’ œuvre dans le cadre de la mondialisation des échanges.

Le chômage, le sous-emploi, le travail à temps partiel imposé sont des variables d’ajustement économico-financières portées essentiellement par les salariés de tous les pays qui subissent cette mise à l’ écart du monde socio-professionnel avec fatalité, le plus souvent.

Le développement durable, tel que les écologistes l’ont pensé, théorisé, programmé constitue une réponse fiable à la question de l’emploi.

Si les Verts ne peuvent pas déplorer la fermeture d’ usines produisant des objets inutiles et écologiquement néfastes (aussi bien dans leur mode de fabrication, dans leur utilisation, que dans le traitement en tant que déchet…), ils sont à côté des chômeurs et des personnes précarisées socialement par l’organisation de l’économie capitaliste.

Le projet de l’Ecologie Politique est pourvoyeur d’emplois : en effet, les filières professionnelles dans le cadre du développement durable sont créatrices d’emplois pérennes et qualifiants :

- filière de la production agricole bio, entretien des forêts, des bocages, pacages des bêtes en extension, production d’énergies renouvelables locales, production de biens et de services en lien avec les contextes locaux (accompagnement des personnes âgées…)

Cela veut dire qu’une économie au service de l’homme est possible : c’est une question de volonté politique, pour peu que les citoyens en soient aussi convaincus.

La présence des Verts dans les assemblées territoriales dans une gestion majoritaire le démontre : ainsi, nous avons appuyé fortement lors du CM du 29 septembre la Charte d’engagement pour l’insertion des publics en difficultés signée par la Ville de Dijon, les professionnels du BTP… La Ville de Dijon travaille activement au reclassement des emplois-jeunes dont les contrats arrivent à expiration, de telle sorte qu’aucuns d’entre eux ne se retrouvent dans une situation de chômage ou de précarisation. C’est savoir aussi assumer en tant qu’ employeur la solidarité entre tous.

Dans les collectivités locales, les Verts ont à cœur de faire avancer l’écoconditionnalité des subventions octroyées pour des actions dans le secteur socio-professionnel.

Catherine Hervieu

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon