EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Communiqué

EELV21 APPELLE AU RASSEMBLEMENT de SOUTIEN des DEMANDEURS d’ASILE

MARDI 19 JUIN à 18h, Place du BAREUZAI à DIJON

mardi 19 juin 2012

La situation des demandeurs d’asile sur le Grand Dijon, qu’ils vivent dans les différents squats ou dans la rue, est de plus en plus précaire.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

L’État, au titre des accords internationaux signés par la France, a l’obligation d’assurer l’hébergement décent pour tout demandeur d’asile, le temps de l’instruction de leur dossier. Or les services de la Préfecture n’ont pas été épargnés par la politique de réduction des effectifs qui a pour conséquence d’allonger la durée d’instruction pour les demandeurs d’asile : de l’ordre de 18 mois actuellement, période pendant laquelle les demandeurs d’asile dépendent entièrement de l’aide allouée par les pouvoirs publics. Une autre conséquence est celle de la régionalisation de l’accueil des demandeurs d’asile concentrant celui-ci sur les seules capitales régionales sans tenir compte des capacités d’hébergement existantes réparties sur l’ensemble des villes-préfectures de Région. De fait, l’obligation d’hébergement, à la charge de l’Etat, ne peut plus être respectée sur Dijon depuis plus d’un an. Face à l’urgence humanitaire, EELV Côte d’Or manifeste son entière solidarité aux demandeurs d’asile et salue le travail des associations qui les accompagnent. Concrètement, il s’agit d’appuyer toute action permettant un accompagnement digne de chaque personne. EELV21 appuie la démarche de la répartition régionale afin que d’autres villes de Côte d’Or et de Bourgogne accueillent des demandeurs d’asile selon leurs capacités d’hébergement.

EELV21 demande que l’Etat, premièrement en lien avec les associations impliquées se donne les moyens de protéger et d’organiser les squats (en allouant des travailleurs sociaux, …) sans jouer la montre des jugements d’expulsions (15 juillet pour le squat bd de la Marne et 6 août pour les squat Langevin à Chenôve), deuxièmement débloque les crédits pour mettre en œuvre des foyers d’accueil, troisièmement fasse en sorte de réduire les délais d’attente dans l’instruction des dossiers.

EELV21 met en avant la pertinence d’une réunion tri-partite Préfecture/Ville de Dijon/Conseil Général en présence d’une délégation des associations pour concrétiser les différentes actions relevant des compétences respectives.

EELV21 réaffirme qu’il faut une approche républicaine européenne, humaine des flux migratoires. Pour cela, il faut réformer le Code d’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA), l’abrogation des lois d’exception, du délit de solidarité et des restrictions à la vie privée et familiale. Il faut aussi lutter contre les réseaux d’immigration illégale et les « marchands de sommeil ».

EELV21 appuie le travail de ses parlementaires européens mobilisant l’Union Européenne pour un développement solidaire (sanctuarisation du droit d’asile, pacte solidaires avec les pays d’émigration).

Les marchandises ne connaissent pas de frontières même si elles sont produites de façon inique sur le plan social et environnemental. Les êtres humains qui fuient les guerres, les persécutions et les répressions rencontrent des frontières autrement plus étanches. La solidarité pour toutes et tous, pour ceux d’ici et ceux de là-bas se fiche des frontières.

EELV21

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon