EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Conseil municipal du 28 juin

La vidéo-protection-surveillance : inefficace, coûteuse et liberticide !

Intervention de Catherine Hervieu

lundi 2 juillet 2012

Les élus EELV s’opposent au développement de la vidéo-protection-surveillance sur la voie publique, dont l’efficacité en terme de prévention de la délinquance reste à prouver. Ces dernières années, le développement exponentiel des caméras de surveillance pose un véritable problème de respect des libertés et de la vie privée. A quand une véritable évaluation ?
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Sur ce rapport, je vous renvoie à ce que j’avais développé lors du précédent conseil. Il est bon de préciser que l’État subventionne largement la vidéo-surveillance au point d’y consacrer plus de 60% des crédits de son Fonds interministériel de prévention de la délinquance et assure à 100% le raccordement des caméras aux services de police et de gendarmerie. Ce sont les collectivités qui assurent les frais de fonctionnement, de maintenance et de renouvellement.

Il faudrait à cet égard évaluer le coût de fonctionnement cumulé pour la ville depuis les 1res installations. De plus, la CNIL en charge de faire respecter les libertés et le respect de la vie privée se trouve confronté au développement exponentiel des caméras recensées officiellement, actuellement au nombre de 935 000. Si elle a pu opérer 150 contrôles en 2011, ce nombre restera identique en 2012 du fait du manque de moyens alors que le nombre de plaintes va en augmentant logiquement. Sur cet aspect, il faut donc être vigilant.

Je ne reviens pas sur la mince efficacité préventive ni sur la marginalité de l’élucidation des faits ni sur le fait que les caméras n’ont aucun impact sur les actes impulsifs renforcés par l’alcool.

Il va falloir finalement préciser les objectifs concernant la prévention : ce sont les médiateurs sur le terrain et la présence policière régulière qui sont les plus efficaces et le dispositif Harmonuit montre une démarche en ce sens.

Mais il est vrai que ce n’étaient pas les orientations privilégiées par les anciens gouvernements. Il n’est donc pas étonnant d’en arriver au constat actuel.

De la même façon que la Ville agit à son niveau pour une éducation de qualité (voir le Projet Éducatif Global), pour l’amélioration de l’environnement et la lutte contre le changement climatique comme dit tout à l’heure, elle peut agir dans le domaine de la prévention de la délinquance avec des dispositifs du même niveau d’ambition.

Le groupe EELV& A votera contre ce rapport.

Catherine Hervieu


Sur Dijonscope

Sur Gazette-info.fr

Top
L’ours | Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon