EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

CONSEIL du COMMUNAUTE du 19 NOVEMBRE 2012

Rapport n°20 : Aéroport Dijon-Bourgogne. Avenants à la convention de fonctionnement et d’investissement.

Intervention de Catherine Hervieu

mardi 20 novembre 2012

Il ne vous aura pas échappé que l’actualité du week-end interroge la pertinence d’infrastructures aéroportuaires. Si le projet de Notre Dame des Landes est d’une dimension autre que Dijon-Longvic, il n’en demeure pas moins que les deux pèsent lourdement sur le quotidien de nos concitoyens.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

En effet, dans un contexte contraint touchant les finances publiques, on l’a vu lors du Débat d’Orientation Budgétaire, leur financement obligent à renoncer à des projets prioritaires répondant aux nouveaux besoins de mobilités de nos concitoyens : transports collectifs du quotidien, fréquence, maillage territorial, inter-modalités, vélo... De ce point de vue, nous suivrons de près les travaux de la nouvelle commission chargée de redéfinir les priorités du Schéma National des Infrastructures de Transports afin de satisfaire les besoins de mobilités du quotidien.

Pour Dijon-Longvic, en 2005, il était question d’avoir 250 000 passagers en 2012, nous ne les avons pas. L’argent public finance le déficit et les billets d’avion des voyageurs. C’est là une sorte de concurrence déloyale vis-à-vis des modes de transports publics, notamment le ferroviaire.

Combien de temps cela va encore durer ?

Sachant que les citoyens rejettent de plus en plus ces projets Dijon-Longvic comme NDDL,

Sachant que le coût du pétrole s’envole et qu’on espère dans un temps proche une vraie taxation du kérosène selon les principes de la fiscalité écologique espéré,

Sachant qu’il y a Dôle-Tavaux à 40km de Dijon sur les mêmes créneaux.

Quelle part du financement du fonctionnement le Grand Dijon est-il prêt à mettre à partir de mai 2013 si le Conseil Général se défausse, comme il le laisse entendre ? Deux questions qui doivent trouver des réponses afin de dresser un vrai bilan de la convention qui touche à sa fin éclairant les modalités de la future DSP.

La région Bourgogne n’est pas exempte de ces projets et travaux en cours de toute nature qui de surcroit sont désastreux pour l’environnement : rappelons la LGV POCL, la 2e phase de la LGV Rhin-Rhône, l’aéroport de Dijon-Longvic, le contournement de Sens…

C’est pourquoi EELV 21 soutient le ministre des transports quand il demande à RFF de satisfaire les besoins de mobilité du quotidien en concentrant les efforts sur le réseau classique et suivra de près les travaux de la nouvelle commission chargée de redéfinir les priorités du Schéma National des Infrastructures de Transports.

Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon