EELV-Côte d'Or EELV-Côte d'Or

Communiqué de Presse

Rapport Virville : François Fillon et le MEDEF "toilettent" le code du travail "au Kärcher"

Martine Billard, députée verte de Paris

mardi 27 janvier 2004

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Demain jeudi, Michel de Virville remettra officiellement au ministre Fillon son rapport sur le "toilettage" du code du travail, dont le contenu, dicté par le même François Fillon et le MEDEF, nous est déjà connu et s’apparente à une destruction "au Kärcher".

La création du "contrat de mission" (CDD de longue durée mais de 5 ans maximum) annonce la fin programmée du contrat à durée indéterminée (CDI), demandée depuis longtemps par le patronat, notamment dans le secteur informatique (branche Syntec). Inspiré du "contrat de chantier" existant dans un nombre limité de secteurs, le "contrat de mission" va finir de démanteler les droits des salariés dans les branches où ils n’ont pas de représentations syndicales solides (commerce et grandes distribution, agro-alimentaire, maintenance…). Les cadres seront parmi les premiers touchés par cette nouvelle précarisation sans précédent du contrat de travail. Le "contrat de mission" va généraliser un système d’intermittence pour tous les salariés, sans créer les moindres compensations en terme d’assurance-chômage. Le but est d’offrir au patronat une main d’œuvre docile avec la peur au ventre permanente de ne pas être réembauchée, et de briser les avancements salariaux liés aux carrières dans une même entreprise. Le Rapport Virville va vider encore davantage le code du travail de son contenu, alors que le code est la dernière protection des salariés, maintenant que le ministre Fillon a instauré les accords d’entreprises dérogatoires moins favorables aux salariés que les accords collectifs de branche.

L’UMP et le patronat sont les véritables ennemis de la "valeur travail" dont ils disent se faire les promoteurs, parce qu’ils sont engagés dans une entreprise de destruction du salariat fondé sur un contrat de travail décent, à durée indéterminée. Entre précarisation de l’emploi pour des salaires au rabais, allongement des durées d’annuités des cotisations-retraites, restrictions sur l’indemnisation du chômage et déremboursement de la couverture maladie, la vie devient impossible pour de plus en plus de salariés de notre pays.

Martine Billard

Paris, le 14 janvier 2004.


Top
Présentation Europe Ecologie Côte-d’Or | L’ours
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts de Côte d’Or - 23, rue Saumaise 21000 Dijon